Tolérance zéro sur les sacs taxés à Saint-Maurice

Pollueur payeurCertaines communes du Chablais valaisan font preuve de souplesse, d’autres non. Contrôles et amendes s’appliqueront dès les prochains jours.

Les sacs taxés pour le Valais romand sont entrés en vigueur le 1er janvier 2018.

Les sacs taxés pour le Valais romand sont entrés en vigueur le 1er janvier 2018. Image: Keystone/Laurent Gilliéron

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Depuis le 1er janvier, les communes du Valais romand appliquent le nouveau règlement fédéral de la taxe au sac. Les communes haut-valaisannes s’y sont pliées précédemment. C’est aussi le cas dans le canton de Vaud depuis 2013 déjà. Pour rappel, une seule cité valaisanne joue les irréductibles: Monthey, dont plus des deux-tiers de la population ont refusé par votation en novembre l’introduction du règlement communal dédié.

Comme ce fut le cas dans différentes communes vaudoises il y a un lustre, des autorités chablaisiennes ont décidé de laisser un temps de latence à leurs concitoyens pour se plier à la nouvelle loi. D’autant plus que la ruée sur les sacs blanc et rouge a créé la pénurie dans les commerces de détail de la région. «C’est le cas ici chez nous à Port-Valais, confirme Pierre Zoppelletto, son président. Ça va rentrer dans l’ordre dans un ou deux jours.»

Les autorités de la commune qui regroupe les deux villages des Evouettes et du Bouveret vont donc appliquer le règlement «avec une certaine souplesse». Idem à Collombey-Muraz, en manque de sacs taxés. «Dans les faits, la loi s’applique depuis le 1er janvier, mais nous n’interviendrons pas avant le 15 janvier», annonce son secrétaire municipal, Laurent Monnet. Au sujet de la disette de sacs, le président ad interim Olivier Turin a eu l’information de commerçants selon laquelle certains clients achetaient en décembre «jusqu’à 200 sacs chacun»!

Transition douce À Champéry, l’Exécutif se veut «souple et tolérant, même sans pénurie de sacs», indique Étienne Delez, secrétaire municipal. Et pour cause, la station, qui compte 1300 habitants à l’année, est actuellement occupée par plusieurs milliers de touristes qui regagneront leurs pénates ce week-end. Informations sur le site et au pilier public ont été données durant cette période qualifiée de «transitoire».

À Monthey, la Municipalité a fait placarder le règlement sur chacun des 200 Molok de la ville, qui indique par ailleurs que les non-résidents n’ont pas le droit de déposer leurs déchets, contenants noirs ou pas. Est-ce déjà le cas? «Non. Et nous espérons que ce ne le sera pas. Nous n’envisageons pas un tourisme des ordures et des dépôts conséquents de sacs non taxés. Nous y verrons plus clair d’ici un mois», détaille le municipal Gilles Cottet.

Sévérité à Saint-Maurice Tolérance zéro en revanche à Saint-Maurice, et ce dès cette semaine. «Pourquoi ne serait-ce pas le cas? Le principe d’égalité doit s’appliquer à tous. Beaucoup de citoyens jouent le jeu, il n’y a pas de raison que les autres ne le fassent pas. Le règlement sera appliqué», argumente le président, Damien Revaz.

Dans la commune agaunoise, les contrôles débutent lundi. «Quatre employés de notre service de voirie ont été assermentés. Ils feront leur rapport et il appartiendra à l’Exécutif d’avertir et/ou d’amender les fraudeurs», explique la secrétaire municipale Natacha Vouillamoz. La même politique va s’appliquer dans toutes les communes du district de Saint-Maurice.

Contrôles policiers Dans d’autres communes sondées, ce sont soit des entreprises spécialisées, soit les polices municipales qui seront chargées des contrôles et de la dénonciation. Déchetterie régionale, la SATOM, sise à Monthey, procède déjà à des contrôles. «J’y suis allé hier (ndlr: jeudi) et les employés veillent à ce que le tri soit très correctement effectué», révèle Olivier Turin.

«Entre janvier et février, on va y aller gentiment et progressivement avec de l’information, de la prévention et des avertissements, mais au-delà nous allons durcir le ton», prévient Pierre Zoppelletto. L’édile pense que, à court terme, la déchetterie communale, dont les horaires sont les plus étendus dans le district de Monthey, va connaître «une augmentation de sa fréquentation d’environ 20%. (24 heures)

Créé: 04.01.2018, 17h45

Articles en relation

Le Valais livre les derniers détails de sa taxe au sac

Déchets Le Valais appliquera le principe dès le 1er janvier. Le canton de Genève est le dernier à ne pas connaître un tel système Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Les dons d'organes ont augmenté, paru le 17 janvier 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...