La Tour-de-Peilz emboîte le pas à Vevey pour un vote sur la fusion

PolitiqueLes élus boélands diront s’ils veulent que la population vote de manière simultanée avec les habitants de la ville d’Images. Et d’éventuelles autres communes.

Le Conseil communal de La Tour-de-Peilz a décidé mercredi 1er février qu’il se penchera sur l’idée d’un vote consultatif simultané avec Vevey, et éventuellement d’autres communes, sur une éventuelle fusion sur la Riviera.

Le Conseil communal de La Tour-de-Peilz a décidé mercredi 1er février qu’il se penchera sur l’idée d’un vote consultatif simultané avec Vevey, et éventuellement d’autres communes, sur une éventuelle fusion sur la Riviera. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Un vote à Vevey n’aurait qu’une valeur relative, cette démarche aurait davantage de sens avec des comités d’initiative dans plusieurs communes.» La réflexion du syndic Laurent Wehrli a, semble-t-il, été entendue. A La Tour-de-Peilz du moins. Alors que le Conseil communal de Vevey a demandé à sa Municipalité de plancher sur la pertinence d’une votation populaire sur une éventuelle fusion sur la Riviera, le syndic de Montreux pointait le fait que cette initiative devrait être appuyée par d’autres.

La Tour-de-Peilz en a pris la voie: le Conseil communal a décidé mercredi dernier qu’il se pencherait sur l’idée d’un vote consultatif simultané avec Vevey, et éventuellement d’autres communes. Cette démarche a été proposée par Jacques Vallotton, fervent défenseur d’une fusion, et appuyée par six autres conseillers communaux (trois socialistes, deux Verts et un PLR). Ce qui lui a fait dire: «Par rapport au postulat veveysan (ndlr: six des sept partis ont signé, sauf l’UDC), on constate qu’une certaine prudence est de mise dans plusieurs partis de ce Conseil. Mais il est vrai aussi que je me suis contenté de contacter quelques conseillères et conseillers avant la séance de ce soir.»

Le constat est le même qu’à Vevey: une déception face à l’étude commandée par la Conférence des syndics, qui orienterait vers une gouvernance régionale. Pas assez concret ni assez ambitieux aux yeux de nombreux élus. Et pas assez proche des citoyens, comme le souligne Jacques Vallotton: «Le but de cette démarche est d’empêcher que ce dossier moisisse au fond d’un tiroir et qu’il descende du niveau de l’Olympe des syndics à celui des principaux concernés, soit les citoyennes et citoyens.» Le conseiller rappelle aussi que c’est à La Tour-de-Peilz que l’idée d’une fusion sur la Riviera a pris forme, en 2003.

Alors que Blonay et Saint-Légier font cavaliers seuls, reste à savoir quelles communes emboîteront le pas. Outre La Tour-de-Peilz, le socialiste veveysan Vincent Matthys avait parlé de contacts avec Montreux. A suivre. (24 heures)

Créé: 06.02.2017, 11h35

Articles en relation

Fusion à 10 sur la Riviera: surprise à Vevey

Communes Les Veveysans veulent-ils s’unir à leurs voisins? La question leur sera probablement posée, grâce à une initiative du Conseil. Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...