Passer au contenu principal

A La Tour-de-Peilz, l’UDC milite contre le sentier lacustre

Le parti s’oppose au projet de tracé actuellement envisagé. Il craint que la réalisation du chemin piétonnier ne plombe le porte-monnaie communal.

Long de 2 kilomètres, le chemin piétonnier est prévu entre le Bain des Dames et la plage de la Maladaire.
Long de 2 kilomètres, le chemin piétonnier est prévu entre le Bain des Dames et la plage de la Maladaire.
Chantal Dervey

Le sujet agite régulièrement le microcosme politique local: à La Tour-de-Peilz, la population a accepté en novembre 2010 l’aménagement d’un sentier pédestre long de 2 kilomètres reliant le Bain des Dames à la plage de la Maladaire. Or, près de cinq ans plus tard, le projet est toujours au point mort. Il avait notamment subi un sérieux coup d’arrêt en 2012, quand le Conseil communal avait balayé le crédit d’étude de 702'000 francs en vue de la concrétisation du tracé. La Municipalité, accusée par les plus chauds partisans du sentier de traîner les pieds, reviendra bientôt à la charge avec un nouveau préavis. Ce document devrait être soumis aux élus ces prochains mois.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.