Le tracé de l’Aigle-Leysin cristallisera les débats

Etats générauxUne deuxième rencontre sur le développement des espaces publics du centre d’Aigle se tiendra ce printemps.

L'avenir du tracé de l'Aigle-Leysin va animer le second volet des Etats généraux qui se déroulera ce printemps.

L'avenir du tracé de l'Aigle-Leysin va animer le second volet des Etats généraux qui se déroulera ce printemps. Image: Chantal Dervey/Archives

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’avenir de la ligne ferroviaire Aigle-Leysin (AL) sera, ce printemps, au centre des discussions du second volet des Etats généraux sur l’avenir du centre-ville d’Aigle. La modification du tracé de l’AL, qui franchit le cœur de la ville, est envisagée de quatre manières différentes. Une cinquième variante, qui ferait passer l’AL dans un tunnel, a même vu le jour. Cette problématique reste la pierre d’achoppement de ces rencontres qui ont pour fondement le développement urbanistique de la cité.

Convoqués par la Municipalité d’Aigle le 29 octobre dernier, les Etats généraux ont pour but d’imaginer le centre-ville de demain. Ils font suite à l’abrogation de la votation Aigle Centre 2020 par le Tribunal fédéral. La table ronde du printemps – consultative – réunira principalement, comme à l’automne, l’Exécutif, les partis politiques aiglons et les Transports Publics du Chablais (TPC), soit environ 40 personnes.

Clarifier la situation

«Lors de la première séance, une majorité de délégués des partis s’est positionnée pour sortir le train de son tracé actuel. A l’unanimité, ils ont soutenu la proposition municipale conduisant à un schéma directeur des espaces publics», résume Frédéric Borloz. Pour le syndic, le deuxième volet des Etats généraux va «permettre d’avancer, de clarifier la situation».

Dès lors, comment les partis appréhendent-ils cette nouvelle plate-forme de discussions? «Nous nous y rendons dans un état d’esprit superconstructif, avec confiance et, tout en mettant en avant nos points de vue, dans le but d’arriver au meilleur consensus», affirme Cyril Zoller, chef de groupe d’AlternativeS-Les Verts. Idem pour son homologue de l’UDC, François Deladoey. «Nous entendons travailler de concert avec tous les autres participants. Si une tendance majoritaire se dégage, nous y souscrirons.» Président du PS, Claudio Mariano: «Nous nous y rendrons dans un état d’esprit constructif, en écoutant les besoins des Aiglons et en tenant compte de l’aspect financier et de l’impact du train sur les autres mobilités.»

Le PLR va plus loin. «La Municipalité doit communiquer et partager sa vision sur le processus et le contenu des projets de développement urbanistique de la commune, et pas seulement en son centre-ville. A ce titre, la problématique du tracé de l’AL n’est qu’une composante, certes importante, du schéma directeur des espaces publics», dit Philippe Pasche, chef du groupe. Enfin, l’Entente aiglonne attend «que la Municipalité avance en toute clarté et transparence, qu’elle n’impose pas son point de vue, qu’elle n’influence pas les débats, car elle est un participant comme un autre dans cette procédure des Etats généraux», clame Philippe Bellwald, conseiller communal. «La Municipalité se présente à égalité avec les autres intervenants. C’est une évidence», assure Frédéric Borloz.

Quelles variantes?

Concernant la stricte problématique du tracé, l’Exécutif attend de la rencontre «qu’elle zoome sur le zoom, avec pour finalité d’éliminer des variantes», avance le syndic. «Nous attendons que la Municipalité et les TPC présentent l’option la plus pragmatique pour les Aiglons. Après, on décidera», résume Cyril Zoller. «Le PS pense qu’il faut se concentrer sur deux variantes, pas plus, qui soient réellement réalisables et qui prennent en considération l’impact environnemental et le patrimoine. La version du tunnel est très intéressante. Toutefois, il est difficile de se prononcer définitivement dans l’état actuel d’avancement des études», détaille Claudio Mariano. Enterrer l’AL, mais aussi l’ASD (Aigle-Sépey-Diablerets) depuis le départ de la gare, est l’option privilégiée par l’UDC: «Elle nous semble la meilleure, d’autres paraissent farfelues. Si ce projet était choisi, et dans l’attente de le voir se concrétiser, nous privilégions le statu quo pour le tracé de l’AL.» Le tunnel séduit encore le PLR. Pour Philippe Pasche: «Cette idée, qui s’est invitée tardivement dans le débat, mérite d’être examinée très sérieusement. Avant de se déterminer sur un choix final, en connaissance de cause.»

L’Entente aiglonne est très claire sur le fond: «Pour nous, le principe de sortir l’AL du centre-ville est acté, ça ne se discute plus, plaide Philippe Bellwald. Nous espérons que cette variante, qui est totalement inédite et que nous avons présentée lors des premiers Etats généraux, sera étudiée lors des seconds.»

Créé: 26.02.2017, 18h52

Articles en relation

Un projet de tunnel se fait jour aux Etats généraux sur l’urbanisme

Aigle Samedi, la réunion qui visait à relancer la refonte du centre-ville, après l’annulation du projet Aigle-Centre 2020 par la justice, a débouché sur des idées constructives. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 12 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...