Passer au contenu principal

Une tranche de vie dans la peau d’une Effeuilleuse

Notre journaliste du bureau de Vevey, Stéphanie Arboit raconte sa vie «secrète» de figurante à la FeVi une fois la porte du bureau fermée.

Notre journaliste (au 1er rang à g.) a trouvé une équipe solidaire au sein des Effeuilleuses.
Notre journaliste (au 1er rang à g.) a trouvé une équipe solidaire au sein des Effeuilleuses.
CÉLINE MICHEL

Rien ne me prédisposait à endosser le rôle de figurante pour la Fête des Vignerons 2019. Je ne devrais pas l’avouer, mais je n’avais pas aimé le spectacle de 1999. Difficile d’accrocher à la trame narrative, alors que je l’avais regardé depuis tout en haut d’une arène qui laissait s’échapper le son sur le lac autant que mes pensées dans le paysage. Et j’avais plutôt évité la fiesta du centre-ville, atterrée par les témoignages relatant des personnes tellement imbibées qu’elles jonchaient le sol. Cadavres de la guerre des libations.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.