Travaux différés sur le quai Ernest-Ansermet

MontreuxLe projet de renforcement de l’ouvrage doit être revu en raison de la nature du terrain au fond du lac.

Les travaux de renforcement du quai sont prévus sur une centaine de mètres, au bas de l’avenue Nestlé.

Les travaux de renforcement du quai sont prévus sur une centaine de mètres, au bas de l’avenue Nestlé. Image: Odile Meylan

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À Montreux, le quai Ernest-Ansermet doit être sauvé des eaux. Pour se prémunir contre le risque d’érosion, la Commune veut renforcer l’ouvrage dont la digue s’était effondrée après une tempête. Mais les travaux initialement prévus dès ce mois de février, dont le coût était estimé à 3,6 millions de francs, doivent être différés de plusieurs mois.

«Cela est dû à la nature du terrain dans les profondeurs du Léman qui est de moins bonne qualité que prévu, explique Christian Neukomm, municipal. Le groupement d’ingénieurs mandaté étudie cette question afin de proposer une solution technique aboutie.» Malgré cette situation, le dossier a été transmis au Canton afin de procéder à la mise à l’enquête.

Les travaux doivent s’étendre sur la portion du quai Ernest-Ansermet située au bas de l’avenue Nestlé, sur un secteur d’une centaine de mètres comprenant les activités de Nautic Loisirs (location de bateaux), un ponton d’accostage public ainsi qu’une zone de détente matérialisée par une surface en béton et parfois agrémentée de chaises longues destinées aux visiteurs.

Le chantier initial prévoyait de construire une pièce de charpente le long des quais et d’assurer sa liaison avec le terrain à l’aide de micropieux. La digue devait être constituée de palplanches métalliques, ancrées en profondeur.

La pose d’enrochement était prévue pour mieux intégrer le nouvel ouvrage au site. Compte tenu de la forte exposition de l’endroit à la houle, des simulations ont même été réalisées en tenant compte d’un aménagement avec ou sans digue.

Le coût du projet était évalué à 4 millions de francs. Les travaux alors envisagés comprenaient également l’aménagement d’un lieu de baignade, avec une zone réservée aux enfants pour répondre aux vœux des Montreusiens demandant la création de nouveaux accès au lac.

Créé: 02.02.2020, 16h22

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.