Trois recours contre un projet immobilier aiglon

JusticeL’obsolescence du plan des zones, l’atteinte à l’esthétisme et à l’intégration sont notamment mises en avant par les opposants.

Image de synthèse de la dernière mouture du projet.

Image de synthèse de la dernière mouture du projet. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Trois recours regroupant plusieurs opposants à un projet immobilier à Aigle viennent d’être déposés auprès de la justice vaudoise. Ces propriétaires, dont les biens sont proches des futurs immeubles érigés à l’angle de l’avenue du Chamossaire et du chemin des Payernettes, s’opposent à l’octroi du permis de construire délivré par la Municipalité; laquelle a préalablement levé leurs oppositions.

Le projet, situé dans le centre-ville, est contesté depuis août 2016. Une fois les immeubles existants démolis, le complexe prévu comprend deux nouveaux bâtiments. Initialement, le principal devait être édifié sur sept niveaux avec 57 appartements à la clé, tous en location. Des échoppes pour artisans, peut-être une garderie, sont envisagées.

Le second édifice est une villa de deux grands appartements. Les bâtiments seront pourvus de jardins. Un parking souterrain de 47 places, deux couverts, douze cases en extérieur, des places pour vélos complètent les plans.

La fronde des riverains a poussé le promoteur propriétaire à apporter des modifications, notamment en ce qui concerne la hauteur des bâtiments. Mais elles n’ont pas eu l’heur de satisfaire ses contradicteurs. Certains avancent plusieurs griefs. En premier lieu, l’obsolescence du plan des zones – adopté en… 1958 –, que la Municipalité va réviser. La démarche est en cours. Aux yeux de certains recourants, la Municipalité aurait dû utiliser l’art. 77 de la LATC, qui l’autorisait à refuser l’octroi du permis de construire. Le caractère de non-urgence des futurs locatifs est également avancé dans l’argumentaire. Selon une partie des opposants, le taux de logements vacants est important à Aigle: 1,9% en 2016, sans doute plus de 2% en 2017. Ils ont pointé 101 logements en location, 23 à la vente.

Autres raisons développées: l’esthétique et l’intégration. D’aucuns estiment que la hauteur modifiée, 20,80 m au faîte pour six niveaux, «va masquer complètement la vue spectaculaire que l’on a sur les Dents-du-Midi depuis le parvis de l’Hôtel de Ville et altérer le site de manière inacceptable».

Ils évoquent encore «un désastre sur le plan paysager». Et accusent la Municipalité de ne pas avoir ainsi procédé à la pesée des intérêts.

Enfin, la proximité directe des futures constructions avec la ligne ferroviaire de l’Aigle-Sépey-Diablerets, qui pourrait faire l’objet dans un proche avenir de modifications (comme celle de l’Aigle-Leysin), justifiait, selon plusieurs opposants, que le permis de construire ne soit pas délivré par l’Exécutif. (24 heures)

Créé: 10.01.2018, 17h14

Articles en relation

Projet immobilier à nouveau contesté à Aigle

Construction Deux bâtiments, actuellement soumis à enquête publique, sortiront de terre à l’avenue du Chamossaire. Le Théâtre Waouh n’en sera pas. Plus...

Recours attendus contre un projet contesté à Aigle

Immobilier Des propriétaires riverains qui viennent de voir leur opposition levée par la Municipalité vont faire appel à la justice. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Woody Allen dans la tourmente de l'affaire Weinstein, paru le 20 janvier 2018.
(Image: Vallott) Plus...