L’UDC claque la porte et va saisir le préfet

La Tour-de-PeilzLe président Ludovic Gonin s'estime atteint dans sa personnalité

Le calme habituel du Conseil communal de La Tour-de-Peilz a été troublé mercredi soir par le départ de tout le groupe UDC (sauf un membre, resté pour assurer la proposition d'un nom pour une élection).

Le calme habituel du Conseil communal de La Tour-de-Peilz a été troublé mercredi soir par le départ de tout le groupe UDC (sauf un membre, resté pour assurer la proposition d'un nom pour une élection).

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Scène probablement jamais vue (de mémoires d’anciens), ce mercredi soir, au Conseil communal de La Tour-de-Peilz: tous les membres UDC ont quitté la salle à part un de ses représentants – chargé de proposer dans la suite de la séance un nom pour une élection. C’est le procès-verbal de la dernière séance de l’organe délibérant, du mois de février, qui a déclenché l’ire du parti. Sont écrites dans ce document les paroles prononcées par deux conseillers communaux à l’égard de Ludovic Gonin, président de l’UDC locale. D’une part, au nom de six élus, Margareta Brüssow (PDC et indépendants) a estimé qu’il avait mis deux fois «dans l’embarras» des conseillers communaux en rendant des rapports de commissions tard, et mal conçus.

De plus, Fabrice Laluc (PS) a souligné que Ludovic Gonin avait manqué plusieurs séances de la Commission de gestion. C’en était trop pour son collègue de parti UDC, Éric Mamin, qui a parlé de «Gonin-bashing».

Pâle et visiblement très touché, Ludovic Gonin est monté ce mercredi à la tribune pour s’excuser s’il n’avait pas été «à la hauteur des attentes», mais aussi pour dénoncer de «lamentables attaques personnelles: en quoi apportent-elles une plus-value à la vie politique?» L’élu dit en effet s’engager beaucoup pour sa Commune. Pour preuve, il a déposé notamment de nombreuses interpellations depuis son élection. Selon lui, ces critiques nuisent à sa personnalité. Raison pour laquelle il a demandé que ces parties soient retirées du PV. C’est parce que le Conseil a tout de même voté l’acceptation de ce texte que l’UDC a quitté la salle.

Face à ces «méthodes indignes et nauséabondes», Ludovic Gonin se réserve le droit de déposer une plainte pénale. Son parti a communiqué ce vendredi que le préfet serait saisi. (24 heures)

Créé: 23.03.2018, 17h05

Articles en relation

La Tour-de-Peilz prive des aveugles d’une petite somme qui produit de grands effets

Handicap Les 2300 fr. qui venaient de la Commune sont versés en majorité cette année par un élu UDC. Cet argent fait des merveilles. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 26 septembre 2018.
(Image: Bénédicte?) Plus...