Une seule voix pour le tourisme dans le val d’Illiez

Portes du SoleilLes trois Communes de la vallée – Champéry, Val-d’Illiez et Troistorrents – ont fondé une SA unique, qui pilotera la stratégie régionale.

Le Valaisan Raymond Carrupt a été nommé président de Région Dents-du-Midi SA.

Le Valaisan Raymond Carrupt a été nommé président de Région Dents-du-Midi SA.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Morgins pour son offre familiale, Val-d’Illiez pour le wellness et Champéry pour accueillir séminaires et congrès. Les trois stations du val d’Illiez affirment leur identité pour mieux collaborer. «Jusqu’ici, tout le monde travaillait de son côté mais proposait la même chose, constate Luc Fellay, président (syndic) de Champéry. Il était nécessaire de se positionner plus clairement pour mieux orienter le touriste.»

Après deux ans de gestation, le rapprochement des trois Offices du tourisme est entré dans sa phase concrète mardi: la SA Région Dents-du-Midi a été portée sur les fonts baptismaux. Les Communes de Champéry, Val-d’Illiez et Troistorrents (où se situe Morgins) sont les trois actionnaires de cette nouvelle société. Son président Raymond Carrupt, auparavant président de la Chambre valaisanne de tourisme, de Chamoson Tourisme et directeur de la division romande de CarPostal, annonce que le directeur de la jeune entité sera nommé ces prochains jours. «Notre tâche sera dans un premier temps de fédérer les acteurs touristiques autour d’une vision quatre saisons. L’offre est là, mais il faudra créer des produits et de packages adaptés à nos clients.»

Egalement membre du conseil d’administration des Transports publics du Chablais, Luc Fellay veut notamment profiter de la colonne vertébrale que constitue le train Aigle-Ollon-Monthey-Champéry. «Nous disposerons bientôt d’une ligne allant de Champéry aux Diablerets. La concurrence ne se trouve pas dans les Alpes vaudoises: nous devons tout faire pour attirer le touriste dans le Chablais. Entre la Berneuse, le glacier des Diablerets ou encore la Foilleuse à Morgins, nous avons des émotions et des expériences à vendre à nos hôtes.»

Créé: 22.08.2017, 16h43

Articles en relation

«On ne peut plus arroser toutes les stations de millions»

Tourisme En crise après quatre hivers moroses, plusieurs destinations des Préalpes cherchent le salut dans les appels aux dons. Professeurs à la HES Valais, Roland Schegg et Nicolas Délétroz décryptent. Plus...

Une avancée vers le tourisme «4 saisons»

Château-d’Œx Le Conseil communal a accepté samedi de débloquer des fonds pour préserver le domaine skiable. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.