A Vevey, le château de l’Aile est officiellement à vendre

PatrimoineUn prix erroné de 35 millions a été divulgué sur internet, aussitôt retiré

Près de 40 millions ont été injectés par Bernd Grohe pour rendre son lustre à l’édifice, situé au pied de la place du Marché de Vevey et du Jardin du Rivage. Actuellement, les arènes de la Fête des Vignerons lui font de l’ombre. Image: Odile Meylan

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quelque 35 millions, c’est le prix auquel le château de l’Aile, à Vevey, était proposé sur une petite annonce en ligne. Ne la cherchez pas, elle a disparu. «Il s’agissait d’une erreur et M. Grohe a fait immédiatement corriger», explique Frédéric Gumy, représentant du propriétaire, qui parle du château comme d’une «œuvre d’art». Les annonces affichent désormais un «prix sur demande». Il paraissait en effet peu probable que le château soit cédé à 35 millions, alors que Bernd Grohe en a investi près de 40 pour sa restauration.

Bernd Grohe, dont la famille a fait fortune dans la robinetterie, avait acheté l’édifice, tombant en ruine, en 2007 pour 1 fr. symbolique. Il s’était engagé à investir au moins 19 millions. Au final, la facture s’est donc élevée à plus du double, au terme d’une rénovation dans les règles de l’art encensée par le Canton. «Il a financé toutes sortes d’études historiques et de sondages pour coller au plus juste», soulignait dans nos colonnes Frédéric Gumy en juin 2017. «Je me suis pris au jeu», souriait le châtelain. À cette occasion, Bernd Grohe avait annoncé à «24 heures» son intention de vendre, lui qui a toujours clamé qu’il ne cherchait pas un objectif de rentabilité, simplement à sauver le château. Pourquoi officialiser maintenant? «Il n’y a aucune urgence, répond Frédéric Gumy. C’est simplement une façon de laisser une porte ouverte pour que les personnes intéressées se manifestent.»

Des idées avaient circulé de développer dans le château diverses activités, allant du mariage en grande pompe aux tournages de films en passant par des conférences. L’édifice sera d’ailleurs utilisé pour les VIP de la Fête des Vignerons (lire encadré). Qu’en est-il? «Il est trop tôt pour en parler, car le type d’activités dépend d’un potentiel changement partiel d’affectation. Mais il est vrai qu’une partie de la famille de Bernd Grohe habite le petit appartement des combles et serait susceptible de développer de telles activités.»

Pour rappel, la Ville et Bernd Grohe doivent régler la question d’un mur phonique au nord du château, contigu de la salle del Castillo. Cet aspect est en stand-by, explique la Ville, dépendant de l’affectation future de cet espace en fonction du nouvel acquéreur.

Objet difficile à vendre

Le château d’Hauteville (possédant, lui, une immense propriété de verdure avec vue, sur 27 hectares) avait initialement été proposé à la vente pour 60 millions, en juin 2014. Le bijou de Saint-Légier a finalement été acquis l’an dernier pour un peu moins de 50 millions par Pepperdine University; elle établira à Saint-Légier son plus grand campus hors des États-Unis, devant ceux de Londres ou de Shanghaï. Malgré ses atouts, le château d’Hauteville n’était pas évident à vendre, de gros travaux devant être entrepris tout en conservant ses aspects de monument historique classé.

Flambant neuf, rénové avec beaucoup de goût et intégrant des apports high-tech, le château de l’Aile sera probablement encore plus difficile à céder. Avec, à ses pieds, le très couru jardin du Rivage, il ne dispose que de peu de terrain. De plus, il ne propose pas une réelle intimité: tout citoyen peut apercevoir le châtelain rentrer et sortir de chez lui, sa porte principale donnant sur la place du Marché. «Cette vente sera aussi compliquée, mais très différente, confirme Michel Colatruglio, directeur de Riviera Properties, qui a réalisé la transaction pour Hauteville. Le château de l’Aile ne répond pas aux mêmes besoins et ne concerne donc pas les mêmes clients.»

«Il a bien fait le job»

Bernd Grohe a toujours clamé qu’il avait eu un «coup de cœur» pour ce château et ses magnifiques parquets, et qu’il avait voulu le sauver. Il a tenu ses promesses en rénovant tout en respectant la substance historique du lieu, sans ajout de salles de bains ou de lofts dans les soupentes, comme l’aurait fait un promoteur soucieux de rentabiliser. Que pensent de cette mise en vente ceux qui arguaient qu’il voulait simplement réaliser une plus-value immobilière? Le conseiller communal Alain Gonthier constate aujourd’hui: «On ne peut rien exclure mais j’ai peu de craintes quant à un futur acquéreur. Bernd Grohe a bien fait le job, en donnant du travail à des artisans qui y ont peut-être vécu leur rêve. Il faut le mettre à son crédit. S’est-il lassé? Il fait peut-être partie de ces gens qui ont seulement vocation à rénover, qui suent sang et eau puis passent à autre chose.»

Créé: 10.07.2019, 20h55

Resto VIP de la Fête des Vignerons

Le Pavillon du Lac est le nom donné au restaurant VIP et gastronomique qui prendra ses quartiers au château de l’Aile pendant la Fête des Vignerons. Une personnalité sera aux manettes: le chef du Lausanne Palace Edgard Bovier (1 étoile Michelin et noté 18/20 au Gault&Millau). Mais attention, il ne sera pas loisible à n’importe quel citoyen de s’y restaurer: le repas fait partie d’une offre plus globale, coûtant… 839 fr. par personne! Pour ce prix, outre la place de parc et le transfert sur place, les convives auront droit à une place assise de première catégorie pour assister à la Fête des Vignerons, et à l’accès rapide et accompagné à l’arène par une entrée dédiée. À l’intérieur, un rafraîchissement leur sera offert, ainsi qu’un livre sur le spectacle et le programme officiel.

Le repas (4 plats) sera élaboré par le chef Edgard Bovier, qui expliquait ce printemps sur le site internet Gault&Millau suisse qu’il devrait fermer La Table d’Edgard «pendant un mois supplémentaire
pour répondre à ce défi».

Le chef profitait de cette intervention pour souligner
qu’il travaillerait de nuit dans sa cuisine, avant «d’acheminer produits et apprêts dans la cuisine
de finition qui sera montée au château».

Cette offre VIP est-elle très convoitée? Si l’organisation ne donne pas de chiffres, elle évoque pour l’heure «plutôt un joli succès».
ST.A.

Articles en relation

Le château de l’Aile de Vevey a émerveillé ses visiteurs

Patrimoine Le grand public a longuement fait la queue pour pouvoir découvrir le joyau rénové. Plus...

Le château de l’Aile vous ouvre ses portes pour une seule et unique fois

Vevey Le grand public pourra pénétrer dans l’édifice rénové lors d’un double événement, dont le Clou rouge, une première Plus...

Le château de l’Aile sera bientôt à vendre

Vevey Il aura fallu plus de huit ans pour que l’édifice retrouve sa splendeur. Son propriétaire, Bernd Grohe, évoque son avenir. Plus...

A Vevey, le château de l’Aile retrouve sa splendeur

Patrimoine Rénové, le monument néogothique brille de nouveau et cache des innovations high-tech. Visite Plus...

Le Canton a confiance en l’avenir du château de l’Aile

Patrimoine Faire du monument une maison d’hôtes n’affecterait pas la substance historique du lieu, dit le conservateur cantonal. Qui souligne «l’attitude rare et exemplaire» du propriétaire. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.