Passer au contenu principal

Vevey donne des idées à la banlieue parisienne

Vendredi, la Cité de Biondi inaugurera deux fresques de 200 m2, réalisée par 12 jeunes et Franck Bouroullec. L'idée est née sur la Riviera.

Le lien entre une cité française et le quartier de Gilamont à Vevey? Des fresques réalisées pour tenter de faire changer le regard des gens. Présent lors de l'inauguration des fresques Chaplin à Vevey en octobre et directeur général du groupe Randstad France (géant mondial des ressources humaines), Abdel Aïssou a été enthousiasmé par ce projet de réhabilitation d'un quartier a priori peu clinquant. Souvent présenté comme un modèle d'intégration réussie, le Français est très impliqué dans l'insertion professionnelle de jeunes en difficulté.

Suite à sa visite sur la Riviera, Abdel Aïssou a monté un projet similaire intégrant des jeunes dans la Cité de Biondi, à Montataire (banlieue parisienne). Depuis le 2 mai dernier, quatre filles et huit garçons ont travaillé sous la direction de Franck Bouroullec, à qui l'on doit les fresques Chaplin. Ils ont réalisé deux peintures de 200 m2. Point de cannes et de chapeau melon sur ces façades françaises, mais des mots et des dessins aux significations fortes comme solidarité ou respect. L'objectif du projet est notamment de développer l'esprit d'équipe, l'écoute et la confiance en eux chez ces jeunes peu favorisés.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.