Les juges acquittent un père accusé d'abus sur sa fillette

VeveyLe doute profitant à l'accusé, le Tribunal criminel de l'Est vaudois a choisi de libérer un père accusé de graves abus sur sa fille.

La Cour criminelle de l'Est vaudois a estimé ne pas disposer de suffisamment d'éléments déterminants pour condamner.

La Cour criminelle de l'Est vaudois a estimé ne pas disposer de suffisamment d'éléments déterminants pour condamner.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Tribunal criminel de l'Est vaudois a acquitté mardi matin l'homme accusé par sa fillette d'abus sexuels. Appliquant le principe cardinal du droit selon lequel le doute doit profiter à l'accusé, la Cour a estimé qu'elle n'avait pas en sa possession suffisamment d'éléments déterminants pour se forger une conviction de culpabilité. Bien que ce doute ait été qualifié de ténu.

L'ancien fonctionnaire est donc libéré des lourds chefs d'accusation d'actes d'ordre sexuel avec des enfants, contrainte sexuelle aggravée, voies de faits qualifiés et violation du devoir d'assistance et d'éducation.

Le Ministère public requérait 6 ans d'emprisonnement, quand son conseil plaidait l'acquittement. «Il a fallu un certain courage à ce tribunal pour remettre au tout premier plan ce principe du doute, salue Me Jacques Barillon, défenseur. Dans une affaire comme celle-là, il lui aurait été plus facile de condamner, notamment sous la pression de l'opinion publique. Cette attitude est de plus en plus rare dans des affaires sexuelles qui impliquent des enfants.»

Acquitté des accusations les plus graves, ce père est néanmoins condamné à 6 mois de prison avec sursis pour n'avoir pas versé la pension d'entretien qu'il devait à sa fille durant plus d'une année.

Développement suit.

Créé: 18.06.2019, 13h01

Articles en relation

«Une fillette de 7 ans peut-elle inventer ça?»

Vevey À Vevey, un ancien fonctionnaire est jugé pour des abus sexuels sur son enfant. Selon les experts, les dires de la petite sont fiables. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.