Vevey réfléchit au meilleur moyen de diffuser ses débats politiques

Conseil communalLe contrat de captation avec la société Mediaprofil n’est reconduit que jusqu’à l’été. D’ici-là, à la Municipalité d’élaborer un concept global incluant les réseaux sociaux.

Plusieurs villes filment les débats de leur conseil communal (ici Yverdon). Vevey en fait partie, mais étudie de nouvelles pistes pour diffuser ces images.

Plusieurs villes filment les débats de leur conseil communal (ici Yverdon). Vevey en fait partie, mais étudie de nouvelles pistes pour diffuser ces images. Image: Jean-Paul Guinnard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les mauvaises langues diront que les séances du Conseil communal de Vevey gagneraient en concision sans la vitrine offerte aux élus de se mettre en scène grâce à la retransmission – en direct, puis en différé sur le site de la Ville – de leurs prises de parole. Plus sérieusement, la question de la diffusion des débats politiques de l’assemblée délibérante s’est invitée jeudi dernier à la première soirée consacrée au budget 2018. Oui ou non, faut-il maintenir cette retransmission existant depuis 1999 et rendue accessible d’une part aux clients télé d’UPC Cablecom sur une chaîne créée à cet effet et d’autre part aux internautes via le site de la Ville?

Dans un premier temps, la Municipalité a émis l’idée d’y renoncer purement et simplement. Les temps sont difficiles pour les finances veveysannes et cette prestation, a-t-elle suggéré, n’est peut-être pas indispensable, surtout au vu de son engagement à trouver 1,2 million de francs d’économies pour assortir la hausse d’impôts de 3 points actée par le Conseil communal début octobre.

S'adapter à l'ère du web
Les élus se sont opposés au principe. Oui, il faut rendre accessible au plus grand nombre les débats pour des questions de transparence. Mais de quelle manière, là est la vraie question. À l’heure où Internet est roi, plusieurs élus ont notamment suggéré d’étudier la piste d’une diffusion sur YouTube, Facebook et autres réseaux sociaux.

Suivant cette logique, le Conseil communal a aussi refusé une proposition de Mediaprofil: un contrat dans la continuité de l’actuel, moins onéreux, mais amputé de deux prestations annexes (le magazine prévu en préambule des débats et l’infographie de l’ordre du jour). À la place, une très large majorité du plénum a validé l’idée d’une couverture à l’identique durant les six premiers mois de 2018 (pour 37'000 francs), soit le temps laissé à la Municipalité pour étudier toutes les pistes envisageables. «Il faut mener une réflexion de fond et nous devons confier le mandat à notre Exécutif de nous proposer un concept global», a lancé Francis Baud (Vevey Libre), résumant l’avis d’élus de tous bords.

Étienne Rivier approchera donc Mediaprofil pour bénéficier de ses conseils. Une synthèse sera ensuite présentée au Conseil. Pour Bertrand Saillen, directeur de Mediaprofil, «une diffusion en direct du Conseil communal sur les réseaux sociaux n’est pas un problème en soi, nous sommes tout à fait à même de le faire, c’est avant tout un choix politique. Il faudrait par contre prendre en compte un travail non négligeable de modération des commentaires des internautes». (24 heures)

Créé: 13.12.2017, 18h02

Articles en relation

A Vevey, la droite voit aussi rouge que les comptes

Finances Le clivage est net sur la stratégie pour repartir après des années de spirale négative. La rentrée sera chaude sur le volet de la hausse d’impôt. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.