Vevey a toujours aussi mal à son administration

MalaiseLe secrétariat municipal est décimé. Un ancien collaborateur a été engagé et une enquête diligentée.

Au sein de la Municipalité (photo des dernières élections de 2016), la sérénité n'est pas de mise. Il en va de même dans les relations entretenues avec une partie de l'administration. Deux membres du secrétariat municipal en font particulièrement les frais.

Au sein de la Municipalité (photo des dernières élections de 2016), la sérénité n'est pas de mise. Il en va de même dans les relations entretenues avec une partie de l'administration. Deux membres du secrétariat municipal en font particulièrement les frais. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La sérénité n’est toujours pas de mise au sein de l’administration veveysanne, tant s’en faut. La Ville fonctionne depuis plusieurs semaines sans secrétariat municipal, la courroie de transmission entre la Municipalité et l’administration. Les trois personnes qui le composent sont en effet en arrêt maladie.

Pour deux d’entre elles, le secrétaire municipal et son adjointe, l’absence serait clairement en lien avec des relations compliquées avec la Municipalité et les tensions qui en découlent, selon plusieurs sources. Cette situation, qui met en lumière une certaine souffrance au sein de l’Hôtel de Ville, avait déjà occasionné un congé maladie des deux mêmes personnes par le passé.

Un «ancien» à la rescousse

La syndique, Elina Leimgruber, se refuse à aborder des situations personnelles «pour des raisons évidentes de protection de la personnalité et de la sphère privée». Dans un communiqué publié mercredi en fin de matinée, la Commune annonce toutefois que «dans ce contexte, la Municipalité de Vevey s’est tournée vers l’ancien secrétaire municipal Pierre-André Perrenoud», et ce «jusqu’au retour des personnes susmentionnées afin de respecter les dispositions légales de la loi sur les communes».

Pierre-André Perrenoud sera notamment chargé de la préparation des séances plénières de la Municipalité, de la rédaction des procès-verbaux et de la signature des actes officiels établis par la Municipalité. Il a été assermenté le 14 février et a tenu le procès-verbal de la séance de Municipalité de lundi.

Il espère favoriser une certaine sérénité au sein d’une Municipalité dont les tensions internes sont notoires depuis 2017, notamment autour de l’affaire Girardin qui a scindé l’Exécutif en deux: d’un côté la syndique, Elina Leimgruber, et le PLR Étienne Rivier, de l’autre les deux Vevey Libre Michel Agnant et Jérôme Christen. Les conséquences néfastes de ce climat sur une partie du personnel communal sont manifestes.

«Mettre à plat les griefs»

Une nouvelle enquête est du reste en cours. «La Municipalité a décidé de diligenter une enquête administrative afin de mettre à plat les griefs de manière neutre et impartiale, cela afin de clarifier la situation et de ramener dans les meilleurs délais une sérénité au sein du collège municipal et dans l’administration», confirme la syndique.

L’audit qui avait été commandé à un bureau externe, et dont les conclusions sont connues depuis l’automne dernier, était édifiant. Il constatait des dysfonctionnements et des souffrances depuis des mois. Les auditeurs, qui s’étaient notamment appuyés sur les témoignages de chefs de service –dont le secrétaire municipal–, s’étaient toutefois refusés à évoquer des responsabilités individuelles.

L’audit en question avait notamment débouché sur l’édiction de directives pour assurer un bon fonctionnement au sein de la Municipalité et des relations plus sereines avec l’ensemble des collaborateurs. Le préfet avait en outre été appelé à superviser les premières séances de l’Exécutif pour favoriser une dynamique plus saine au sein de l’Exécutif recomposé à quatre. Apparemment, tout est loin d’avoir été résolu.

Créé: 26.02.2020, 10h54

Comme à la maison

Pierre-André Perrenoud fait partie de ceux qui connaissent l’Hôtel de Ville et l’administration de Vevey comme leur poche.

L’ancien secrétaire municipal adjoint de Vevey de 1973 à 1980, puis secrétaire municipal entre 1990 et 2010 jusqu’à la retraite, semble l’homme de la situation pour assurer l’intérim que lui ont proposé les autorités.

«Quand je suis revenu en 1990 après dix ans à la Confédération, c’est comme si j’étais parti trois semaines en vacances. Là c’est pareil.»

Le contexte est par contre bien différent et le commandeur de la Confrérie de la Saint-Martin, 70 ans, sait où il met les pieds.

«Cela ne me fait pas peur, j’ai suffisamment d’expérience. On ne m’a pas choisi par hasard pour tenter de ramener un peu de calme. Est-ce que j’y arriverai? À voir. Je veux juste incarner la neutralité et travailler pour le bien de tout le monde.»

Comment s’est déroulée sa première séance de Municipalité lundi? «Très bien et j’ai été bien reçu. Il y a simplement deux ou trois choses à améliorer, il faut que nous en discutions.»

Articles en relation

La crise politique a bien miné l'administration à Vevey

Audit Le rapport sur les tensions internes de 2018 et leurs conséquences est édifiant. Ville et le Canton sont invités à des changements. Plus...

Pas de révocation pour Agnant et Christen

Vevey Le Conseil d'État vaudois a décidé de ne pas révoquer les municipaux veveysans Michel Agnant et Jérôme Christen. Plus...

«Nous ne sommes pas les fauteurs de troubles!»

Crise politique à Vevey Suite à la publication de l’audit, les deux élus suspendus répliquent. Leur audience aura lieu le 12 novembre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.