Des Veveysans dégainent un gros canon ludique

Jeu vidéoLes créateurs d’un jeu de tir destiné aux mobiles qui vient d’être mis en ligne racontent cette aventure de longue haleine.

L’équipe qui a imaginé et donné vie au jeu, dans ses locaux au nord de Vevey: Benjamin Vurlod, Olivier Reutenauer, Basile Perrenoud et Stéphane Restani (de g. à dr.)

L’équipe qui a imaginé et donné vie au jeu, dans ses locaux au nord de Vevey: Benjamin Vurlod, Olivier Reutenauer, Basile Perrenoud et Stéphane Restani (de g. à dr.) Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ils se sont appelés Digital Kingdom, soit «le royaume digital». Et le château de ce royaume, c’est un grand appartement transformé en bureaux, au nord de Vevey. C’est là que Benjamin, Stéphane, Olivier et Basile ont planché d’arrache-pied ces derniers mois pour imaginer, donner vie et mettre en ligne, cette semaine, un jeu vidéo pour smartphone. Baptisé Yamgun, ce jeu de tir coloré propulse le joueur aux commandes d’un gros canon chargé de repousser les assauts d’une armada extraterrestre. Si l’idée ne date pas d’hier – les férus de bornes d’arcade se remémoreront sans doute les combats acharnés de Space Invaders – la réalisation est bien fichue et les graphismes léchés.

La démo du jeu:

Jeune société née il y a deux ans sous l’impulsion d’un quatuor homogène (deux ingénieurs et deux graphistes), Digital Kingdom mène deux activités de front: le développement de produits vidéoludiques, comme le jeu qu’ils viennent de sortir, et la mise au point d’applications interactives.

L’entreprise a ainsi collaboré avec l’Alimentarium, musée de l’alimentation et fondation Nestlé, pour faire découvrir aux enfants dès 7 ans, sur une grande table tactile, l’utilisation du lait dans notre quotidien. L’Etat de Vaud a également fait appel à ses services l’an dernier afin de permettre aux ados de découvrir de façon ludique le Salon des métiers et de la formation à Lausanne.

En marge de ces mandats, Benjamin et ses collègues, âgés de 27 à 33 ans, se sont démenés pour lancer leur premier jeu disponible au téléchargement sur iPhone et Android. Fruit de 1500 heures de boulot, Yamgun offre une jouabilité intuitive (les deux pouces suffisent à faire fonctionner le canon) et une touche d’originalité: il faut ponctuellement incliner l’écran de son téléphone pour ramasser les restes des vaisseaux ennemis pulvérisés. Ces débris sont alors transformés en nouvelles munitions pour le joueur. «La concurrence est énorme dans le monde des jeux pour smartphones. Nous avons décidé de revisiter une mécanique old school, tout en proposant une réalisation soignée. Les finitions nous ont pris énormément de temps», explique Benjamin Vurlod.

Garanti sans pub, Yamgun est vendu 3 francs. Les distributeurs Apple ou Android empochent 30% de ce montant. «C’est le bas de la gamme premium. Et ça reste moins cher qu’un café», sourit Basile Perrenoud.

Comment se démarquer pour séduire les joueurs et leur faire ouvrir leur porte-monnaie? «Il faut proposer un univers graphique et sonore cohérent. Et il faut que la prise en main soit immédiate: en 20 secondes, le joueur doit avoir compris le mécanisme et pris du plaisir», détaille Olivier Reutenauer.

A Vevey, on est lucide: Yamgun ne joue pas dans la même cour qu’Angry Birds, ses centaines de millions d’utilisateurs et ses moyens colossaux. Nettement plus modeste, Digital Kingdom espère qu’à terme, 60 000 propriétaires de smartphones téléchargeront leur jeu. Pour atteindre cet objectif, il faut désormais draguer blogueurs et youtubeurs de référence, afin de se faire connaître sur la Toile. «Jusque-là, nos tests ont été concluants, même si nous sommes encore en phase d’apprentissage», glisse, modeste, Stéphane Restani. A l’heure d’évoquer les projets futurs, ses collègues et lui restent mystérieux; mais les géniteurs du gros canon ont encore quelques munitions en réserve.

www.digitalkingdom.ch

Créé: 18.10.2015, 17h28

Articles en relation

«The Firm», le jeu lausannois qui cartonne sur les mobiles

Application Créé par le studio Sunnyside Games, le jeu pour iPhone et iPad qui propose d'incarner un trader connaît un succès fulgurant dans plus de 125 pays Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.