La Via Alpina veut montrer la voie aux randonneurs

MontreuxSuisse Tourisme a inauguré ce mardi la ligne d’arrivée des 390 km reliant Vaduz à la Riviera. Et vanté les sentiers pédestres suisses.

Martin Nydegger, directeur de Suisse Tourisme, devant la «ligne d’arrivée» de la Via Alpina, à Montreux.

Martin Nydegger, directeur de Suisse Tourisme, devant la «ligne d’arrivée» de la Via Alpina, à Montreux. Image: FLORIAN CELLA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il ne faisait pas une température à mettre un randonneur dehors ce mardi après-midi sur les quais de Montreux. Sous le cagnard de ce début d’été, Suisse Tourisme a tout de même inauguré une plaque au sol en granit – un «noir des Indes», pour la touche exotique – marquant la ligne d’arrivée de la Via Alpina. La Via Alpina? Une diagonale de 390 km, de Vaduz à la Riviera, qui suit les crêtes des Alpes. Surplombant la plaque, un panneau indicateur le rappelle, avec cette citation de Goethe: «Tu n’as vraiment été que là où tu as fait le chemin à pied.» Soit, en bon suisse, «Va et découvre ton pays».

Au terme de 20 étapes journalières et quatorze cols – pour un dénivelé total de près de 24'000 m –, l’amateur de randonnée, de flore et de faune alpines parti de Suisse orientale pourra se féliciter de ses trois semaines de balade sportive en profitant d’un panorama «carte postale» du Léman sur fond de Dents-du-Midi. Dans la foulée, encore tout suant, il fera un saut à l’Office du tourisme pour y recevoir le dernier tampon – le 38e – sur son carnet de voyage Via Alpina. Une cinquantaine de points d’oblitération sont disséminés sur l’entier du tracé.

Pour agrandir la carte, cliquez ici

«Ce dernier a été balisé et lancé en 1999, soit il y a exactement vingt ans», explique Véronique Kaenel, porte-parole de Suisse Tourisme. Un anniversaire qui tombe à pic pour l’instance nationale de promotion, bien décidée à lancer un coup de projecteur sur les 65'000 km de sentiers de randonnées que compte le pays. Et trois voies en particulier: le Chemin des crêtes du Jura (Zurich-Nyon), le plus accessible et aussi le plus ancien (1905); le Chemin des cols alpins, des Grisons à Saint-Gingolph, réservé aux randonneurs chevronnés; et, enfin, la Via Alpina, de difficulté moyenne.

Martin Nydegger, directeur de Suisse Tourisme, croit savoir, étude maison à l’appui, que la randonnée est l’une des activités sportives les plus pratiquées en Suisse et que «60% des touristes consacrent au moins deux heures de leur séjour à randonner».

La version «européenne»

À noter que la Via Alpina Vaduz-Montreux est une variante tout helvétique de cinq itinéraires de randonnée pédestre du même nom à travers les Alpes. La plus longue – la rouge – va de Trieste (I) à la Méditerranée en traversant les huit pays de l’arc alpin: Italie, Autriche, Suisse, France, Allemagne, Slovénie, Liechtenstein et Monaco. Soit 432 étapes, 2500 km et 120'000 m de dénivelé. En Suisse, elle passe plus au sud de la Via Alpina 100% helvétique dont elle ne reprend que quelques fragments (détails sur www.via-alpina.org).

L’itinéraire Vaduz-Montreux – le vert – est en outre le plus court des cinq. Il croise les Préalpes appenzelloises, les Alpes glaronaises, uranaises et bernoises, et enfin les Préalpes bernoises et vaudoises. Les quatre dernières étapes se déroulent d’ailleurs sur le canton de Vaud (lire encadré).

Via Alpina, 20e étape: Rochers de Naye-Montreux Image: MATTEO SENN/SWITZERLAND TOURISM


«Une vie de nomade»

Vincent Tornay a réalisé la «grande» Via Alpina: 2500 km de Trieste à Monaco, 120'000 m de dénivelé. Cent vingt jours à zigzaguer, de mai à septembre 2007, sur les crêtes des huit pays de l’arc alpin. Le Valaisan de Martigny, guide de rando en montagne et enseignant, en a fait un film, «Itinérance, les Alpes d’une mer à l’autre», et un livre, «Via Alpina, 2500 kilomètres d’une mer à l’autre» (Éd. Rossolis, 187 pages, 2e édition en 2016).

«La Via Alpina permet de traverser toutes les cultures alpines», explique Vincent Tornay. Qui se souvient d’avoir vécu «un éloge de la lenteur»: «Mais je m’imposais d’avancer tous les jours. Parfois durant trois heures, parfois douze. Je pouvais être tenté de m’arrêter, mais tu deviens un peu animal, ça devient un réflexe. On retrouve une vie de nomade.» Vincent Tornay a beau être un randonneur chevronné, il assure: «Il n’y a aucune difficulté technique particulière.» Il y a bien sûr les moins bons jours côté météo et des ascensions à 3000 m, mais le plus dur est ailleurs: «La solitude. C’est ce que je recherchais, mais c’est compliqué à gérer.»

Les plus beaux moments? «Les Dolomites et le Mercantour. Et les passages des cols. On bascule, on change de décor. On se retourne, on dit au revoir et on avance. On ne revient jamais sur ses pas comme on le fait régulièrement lors d’une ascension.»

Créé: 25.06.2019, 20h15

Final vaudois

Dans le sens est-ouest, l’itinéraire se conclut par quatre étapes vaudoises.

La première passe par le col de Jable, porte d’entrée sur sol cantonal en arrivant de la région de Wilde Bode. Cap sur le Pays-d’Enhaut jusqu’à L’Étivaz (16 km, 1300 m de montée, idem en descente, 6h30 de marche).

La deuxième est aisée en suivant le torrent de La Torneresse jusqu’à Château-d’Œx par les gorges du Pissot, puis Rossinière (14 km, dénivelé négatif, 3h45).

Il faudra être un peu plus en forme pour la troisième: l’ascension aux Rochers-de-Naye par les cols de Solomon et de Chaude (19 km, 1000 m de dénivelé positif, 7h30 de marche).

Dernière étape: la descente depuis les Rochers-de-Naye, jusqu’à l’arrivée: Montreux (environ 3h50).

Source: www.schweizmobil.ch

Articles en relation

Une rando géante «pour traverser les cultures alpines»

Témoignage À l'heure où Suisse Tourisme ravive l'étape suisse de la Via Alpina, Vincent Tornay se remémore le grand tour: 2500 km sur huit pays. Plus...

Via Alpina ou 390 km de Vaduz à Montreux

Randonnée La ligne d'arrivée du tracé, qui relie depuis vingt ans le Liechtenstein à la Riviera en suivant les cimes, sera «inaugurée» ce mardi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.