Bombardier licencie un cadre et neuf employés à Villeneuve

EconomieLes dix salariés remerciés font partie de la division «Ingénierie» du site villeneuvois du géant canadien.

Image: Chantal Dervey/Archives

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La direction de Bombardier Suisse a annoncé vendredi matin à son personnel le nombre exact d'employés licenciés sur ses différents sites de production. «La suppression prévue des 167 postes internes maximum en Suisse d'ici à la fin de l'année 2018 devrait entraîner une réduction de 45 postes en 2017, 31 à Zurich, 10 à Villeneuve. Les quatre autres font partie d'un plan de retraite anticipée», annonce Andrea Bonifazi, porte-parole du constructeur canadien.

Le site de Villeneuve est donc impacté comme prévu. 10 emplois sont biffés. «La suppression touche principalement les employés de l'ingénierie, dans les fonctions de support et de gouvernance ainsi que dans celles des opérations», poursuit Andrea Bonifazi. La réorganisation de Bombardier à l'échelle de l'Europe décidée en 2016 a donc aujourd'hui des implications directes sur ce département spécifique de l'ingénierie «appelé à disparaître», selon une source.

Contacté sur ces dix licenciements, un membre de la commission du personnel villeneuvois n'a pas souhaité s'exprimer. En revanche, selon un employé «les collègues licenciés sont un cadre et neuf autres salariés.»

Prévenus par mail
La période de consultation du personnel s'était achevée jeudi. Le personnel a donné le mandat à Unia-Vaud pour assurer sa défense. En l'occurrence, négocier le meilleur plan social possible. Il s'appliquera car l'entreprise emploie plus de 240 collaborateurs. «Mais nous n'avons pas eu d'échange ce vendredi avec la direction de Bombardier, ni avec la commission du personnel. Nous verrons en début de semaine prochaine avec les deux parties. Y compris si un reclassement est prévu où si l'on parle ici de licenciement sec», résume Carlo Carrieri, secrétaire syndical pour le Chablais chez Unia-Vaud.

Vendredi, le personnel de l'usine villeneuvoise a été prévenu par deux mails. Une manière de faire qui a particulièrement ébranlé notre source, qui indique par ailleurs que l'ambiance n'est actuellement pas bonne sur le site: «Ils auraient quand même pu au moins convoquer une assemblée générale. Et nous annoncer la nouvelle de visu. Nous ne sommes pas quotité négligeable tout de même.»

D'autres licenciements en 2018
«D'autres suppressions de postes sont prévues l'an prochain», indique encore le responsable de communication du constructeur des nouveaux trains à deux étages qui circuleront fin 2018 à travers la Suisse. La phase de consultation aura lieu durant le premier trimestre.

Entreprise canadienne, Bombardier emploie plus de 800 personnes sur sa succursale vaudoise, basée dans la zone industrielle de Villeneuve. 300 sont au bénéfice d'un contrat à durée indéterminée, les autres sont des temporaires. D'après des informations données début juin, la multinationale envisage de supprimer d'ici fin 2018, début 2019, environ 450 postes temporaires, majoritairement employés à la fabrication des trains suisses à deux étages.

Créé: 07.07.2017, 15h37

Articles en relation

«J’aimerais bien continuer à travailler chez Bombardier»

Villeneuve Après l’annonce jeudi de licenciements chez Bombardier Suisse, des employés du site vaudois réagissent. Plus...

Bombardier supprime 650 postes de travail, Villeneuve sera touchée

Crise Les ateliers du groupe Bombardier à Villeneuve emploient actuellement 800 personnes, dont un grand nombre sont en emploi temporaire. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...