Villeneuve honore Gandhi par un buste

HommageL’installation se déroulera le 14 septembre. Probablement en présence du président indien.

le mahatma (1869-1948) a résidé six jours dans le bourg du Haut-Lac en décembre 1931 en famille. Gandhi rendait alors visite à son ami Romain Rolland.

le mahatma (1869-1948) a résidé six jours dans le bourg du Haut-Lac en décembre 1931 en famille. Gandhi rendait alors visite à son ami Romain Rolland. Image: Getty Images

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La figure tutélaire de Mohandas Karamchand Gandhi trônera bientôt à Villeneuve. Un buste en mémoire du mahatma – coulé en Inde – sera fixé sur un socle réalisé en pierre d’Arvel, provenant donc de la commune. Il sera installé dans un massif entre le débarcadère de la CGN et le restaurant Taiko.

«Le buste sera offert par l’Inde», a annoncé le municipal Dominique Pythoud, jeudi dernier lors du Conseil communal. L’édile révèle aussi – précisant néanmoins que des questions évidentes de sécurité doivent être encore réglées – que l’œuvre pourrait être très vraisemblablement inaugurée par le président du sous-continent. Précisément le 14 septembre de cette année durant laquelle on célèbre le 150e anniversaire de la naissance du mahatma. La commémoration prendrait alors place durant la visite officielle en Suisse de Ram Nath Kovind.

La Municipalité a donc répondu en partie favorablement à une demande du conseiller communal Léonard Studer du groupe PS & Les Verts. L’élu écologiste, largement soutenu par le Conseil communal, avait demandé à l’automne que la Commune honore ses visiteurs et résidents célèbres en les faisant figurer sur des plaques de rue ou de place. Léonard Studer avait dressé une liste non exhaustive mentionnant principalement Gandhi, Rabindranath Tagore, Oskar Kokoschka, mais encore Stefan Zweig, Louis Aragon, André Gide, Panaït Istrati, Lord Byron, Léon Gambetta, Victor Hugo, Richard Wagner («24 heures» du 5 novembre 2018).

«Pas de plus avec Tagore»

L’Exécutif s’est alors mis au travail et a étudié plusieurs possibilités. Le municipal Pythoud et la syndique Corinne Ingold se sont également entretenus, fin mars à Villeneuve, avec Sibi George, ambassadeur d’Inde en Suisse. «Il a été convenu que le choix d’un buste était une bonne manière d’honorer le séjour villeneuvois de Gandhi, car il n’est pas simple de débaptiser une artère et nous n’en créons pas de nouvelles. Et puis, on n’oserait pas donner au pont de l’Eau-Froide le nom de Gandhi», précise l’édile avec humour.

Pour rappel, le mahatma (1869-1948) a résidé six jours dans le bourg du Haut-Lac en décembre 1931 en famille. Gandhi rendait alors visite à son ami Romain Rolland. Prix Nobel de littérature, grand humaniste, figure de proue emblématique de la non-violence, le «sage de Villeneuve», comme l’appelait Gandhi, s’était installé en 1922 dans la commune dont une avenue porte le nom. Il y a notamment écrit «L’âme enchantée» et a correspondu inlassablement avec des penseurs à travers le monde. Tagore (1861-1941), entre autres philosophe, écrivain, compositeur, avait lui fait le pèlerinage de Villeneuve en 1926, précédé de quelques mois par Jawaharlal Nehru, qui deviendra plus tard premier ministre de l’Inde. Depuis 2011, une chaire d’études indiennes intitulée «chaire Tagore» se trouve à l’Université de Lausanne.

Au tour de Tagore?

Instigateur de l’initiative visant à honorer les hôtes célèbres de Villeneuve, Léonard Studer se dit «content que ça se réalise pour Gandhi, en souhaitant que notre Commune fasse un pas de plus en célébrant aussi Tagore».

Créé: 25.06.2019, 07h06

Maison de Kokoschka classée?

À la suite de son intervention sur Gandhi et le buste qui lui sera consacré, Dominique Pythoud a également évoqué l’avenir de la maison d’Oskar Kokoschka (1886-1980).

Le grand maître expressionniste né autrichien a posé gouaches et pinceaux en 1953 à l’avenue des Châtaigniers, là où fut sa dernière demeure, flanquée d’un beau parc et d’une «grotte» dans laquelle le maître méditait.

«Ayant eu vent des projets de la fondation de se séparer de la maison dans laquelle l’écrivain a passé les dernières années de sa vie, le Canton et la Commune de Villeneuve manifestent le même intérêt à classer cette demeure afin d’empêcher une éventuelle démolition», déclare le municipal.

«Notre premier but est de valoriser le patrimoine, pas forcément la maison qui a été vidée de sa substance. Sa vente est en effet dans l’air», confirme Aglaja Kempf, conservatrice de la Fondation Oskar Kokoschka au Musée Jenisch à Vevey.

Articles en relation

Gandhi, Tagore ou Kokoschka honorés à Villeneuve?

Hommage Les élus demandent à la Municipalité d’étudier la possibilité de baptiser des artères de noms de visiteurs illustres. Plus...

Villeneuve veut acheter la tour Bouvier

Patrimoine Le Conseil communal devra donner son aval pour l’acquisition du vestige historique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...