Villeneuve mise sur un tennis offensif

InfrastructuresPour faire face à un succès constant, le Tennis-club de Villeneuve va faire construire une nouvelle halle de 4 courts.

Tennis-club de Villeneuve à La Tronchenaz où l'ancien grand champion Jakob Hlasek avait donné un cours à des tennismen en herbe.

Tennis-club de Villeneuve à La Tronchenaz où l'ancien grand champion Jakob Hlasek avait donné un cours à des tennismen en herbe. Image: Chantal Dervey/Archives

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Réunis le 6 juin en assemblée générale extraordinaire, les membres du Tennis Club de Villeneuve (TCV) ont décidé à l’unanimité d’accréditer la proposition de leur comité directeur: ils investiront 4,2 millions pour la construction d’une nouvelle halle de tennis qui comprendra quatre courts.

Créé en 1975 avec deux terrains extérieurs en terre battue, le TCV est situé à la Tronchenaz. Il est au bénéfice d’un droit de superficie gratuit octroyé puis prolongé par le Conseil communal. Devenu rapidement important dans l’Est vaudois, le club a connu une hausse exponentielle de ses membres. A tel point qu’en 1991 deux courts supplémentaires en gazon synthétique sont venus renforcer l’offre pour les 130 sociétaires.

Cette dernière n’est plus suffisante pour combler les besoins des 354 membres actuels. Notamment ceux des 160 juniors, qui constituent l’avenir de ce club formateur: la suroccupation des courts freine leur progression et de jeunes talents ont rejoint d’autres clubs car ils n’avaient plus assez d’heures à disposition à Villeneuve. Sans compter les aléas météorologiques, puisque le club ne dispose que de courts en extérieur.

Conscients également de l’augmentation constante de la population prévue dans le Haut-Lac, les dirigeants du TCV ont donc décidé de prendre le problème à la volée. Le club va donc faire construire une grande halle couverte, à l’instar d’autres clubs vaudois qui enregistrent d’excellents taux de remplissage. Demeurent plusieurs aspects à régler, dont le volet financier. La Municipalité comme le Canton ont déjà participé à l’ébauche d’aspects spécifiques du projet (étude, recherche de pollution sur le site). Le TCV souhaite que la Commune lui octroie une aide supplémentaire de 110 000 francs, répartie sur quatre ans. Mais aussi qu’elle cautionne l’emprunt bancaire que le TCV a souscrit. En contrepartie, les élèves utiliseront gratuitement les installations dans le cadre des heures de sport obligatoires et facultatives.

L’extension des installations sur domaine communal, l’aide financière et le cautionnement sont du ressort du corps délibérant. Un projet sera déposé ce jeudi soir en séance par la Municipalité. Une commission sera nommée, puis chargée de rapporter. Le Conseil communal débattra et votera sur ce rapport lors d’une prochaine séance. (24 heures)

Créé: 06.09.2017, 17h11

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Dimanche, la population nyonnaise a refusé pour la troisième fois un projet des autorités visant à créer un foyer pour l'Etablissement vaudois d'accueil des migrants (EVAM). Paru le 25 septembre.
(Image: Bénédicte) Plus...