A Villeneuve, le pont sur l’Eau-Froide passe la rampe

Finances publiquesLe Conseil communal a débloqué jeudi les crédits. Les travaux de raccordement vont pouvoir commencer.

Le crédit voté, les autorités vont pouvoir  passer au raccordement.

Le crédit voté, les autorités vont pouvoir passer au raccordement. Image: Florian Cella - Archives

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il n’y a pas eu débat – ou presque –, jeudi, au sujet de l’octroi d’un crédit de 2,2 millions de francs. Cette somme est dévolue à la fin des travaux du Syndicat d’améliorations foncières (SAF) des Fourches. Et à un solde de participation de la Commune dans le cadre de ce même syndicat. Pour rappel, cet organisme gère de grands travaux collectifs – routes, chemins, éclairage public, réseau d’eaux claires et d’eaux usées – nécessaires à la construction d’habitations aux Fourches. Cet immense périmètre est situé sur Villeneuve, Noville et Rennaz, communes qui ont un représentant au comité.

Dans cette enveloppe se trouve une partie du dépassement abyssal du coût du nouveau pont sur l’Eau-Froide qui relie Noville à Villeneuve, mais surtout défraie la chronique villeneuvoise depuis un an et demi. Il est pourtant presque terminé et sera ouvert au trafic dès lors que son raccordement sera opéré. Il est trop haut en regard des voies qu’il desservira: rue des Remparts et route de la Tronchenaz. Devisé à l’origine à 863'000 francs, il en aura coûté 993'000 de plus.

Seul le conseiller communal PLR Christophe Dubois a fait entendre une voix discordante à l’unanimité prônée par les deux commissions chargées d’étudier le préavis. Il considère comme «une erreur de prendre la décision d’octroyer les crédits ce soir et de raccorder le pont avant que ne soient identifiés tous les responsables du dépassement de son coût». Il n’a pas été suivi. De loin, puisqu’une écrasante majorité a voté les crédits.

On n’en a pas encore tout à fait fini avec ce dossier, car une enquête est en cours. Menée par la justice de paix du district d’Aigle, elle doit tenter d’identifier si des manquements ont conduit à ce dépassement de coûts abyssal. Les autorités villeneuvoises sont déterminées à tout mettre en œuvre pour obtenir l’ensemble des informations nécessaires, le cas échéant à se pourvoir en justice. «La durée estimée de l’enquête est d’environ un an», indique le municipal Dominique Pythoud. (24 heures)

Créé: 06.11.2018, 17h35

Articles en relation

Une expertise sur le fiasco du pont sur l’Eau-Froide

Villeneuve Sous le regard du Canton, la lumière sera faite sur la construction de l’ouvrage, toujours pas en service, et sur le dépassement abyssal de son coût. Plus...

Un tous-ménages fâche la Municipalité villeneuvoise

Finances publiques Des citoyens enjoignent les élus à refuser un crédit de 993'000 fr. destinés à couvrir le surcoût du pont sur l’Eau-Froide. Leur tract irrite l’Exécutif, qui le dit «bourré de contre-vérités». Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.