Une voiture folle s’écrase dans une cour d’école

Choëx (VS)Une conductrice a dévalé un talus mardi et a terminé sa course dans le préau où se trouvaient des écoliers. Aucun, miraculeusement, n’a été heurté.

L’école primaire de Choëx. L’accident est survenu derrière le bâtiment, dans la cour de récréation.

L’école primaire de Choëx. L’accident est survenu derrière le bâtiment, dans la cour de récréation. Image: Christophe Boillat

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ce jeudi, les Valaisans célèbrent la Fête-Dieu et c’est un véritable miracle qui s’est produit deux jours plus tôt. Il est environ 14 h 25 ce mardi quand une voiture folle traverse le préau de l’école primaire de Choëx (hameau paisible de la commune de Monthey), alors que des enfants y jouent. Pour la dernière fois avant de partir en vacances. L’automobile, un 4x4 Subaru Forrester conduite par une sexagénaire suisse, finit sa course en s’encastrant dans un poteau de basket.

«J’ai entendu un grand bruit alors que je travaillais un peu au-dessus de l’école», raconte Maurice*, témoin indirect. Rapidement intervenu sur place, il constate avec d’autres personnes qu’un «drame a été évité de justesse», alors que d’autres sonnent l’alerte. Aucun enfant n’est touché. «On a même regardé sous la voiture», poursuit Maurice. «On respire, on a eu très peur», dit Stéphane Coppey, président de la Ville de Monthey.

Dédramatiser la situation

Le directeur des écoles primaires, Michaël Morisod, et un adjoint se sont rendus immédiatement sur place, alors qu’une verrée était organisée depuis longtemps pour le dernier jour de classe: «Nous nous sommes entretenus avec les maîtresses, les parents et les enfants. Beaucoup ont pleuré. Nous avons je crois dédramatisé la situation et les enfants semblaient rassurés.»

Si aucun bambin n’a été blessé mardi, il y a en revanche des dégâts. Lorsque les pompiers arrivent sur place, la voiture est détruite, et ils sont contraints de désincarcérer la conductrice et sa passagère, une trentenaire. Cette dernière est choquée, son aînée aurait été blessée au dos. Une ambulance l’a conduite à l’hôpital.

La police a établi les premiers éléments d’investigation. «À ce stade, nous ne pouvons pas donner d’informations supplémentaires. Il est bien trop tôt pour connaître exactement les circonstances de l’accident, et des éléments sont couverts par l’enquête», explique Stève Léger, porte-parole de la police cantonale valaisanne, laquelle a choisi de ne pas communiquer sur cet incident «vu qu’il n’y a pas eu de blessé grave, ni de mort.»

Selon Patricia*, une résidente du quartier, la dame a emprunté un chemin très raide d’accès à une propriété privée, qui rejoint ensuite la route principale d’Outre-Vièze. «Est-ce qu’elle a eu un problème avec son auto ou en a-t-elle perdu la maîtrise? En tout cas la voiture s’est emballée et elle est passée par une butte antibruit avant de se diriger vers la cour de récré en contrebas.»

Sur place, on voit bien les traces de l’embardée. Dans sa course folle, la voiture a arraché une mince barrière en bois, a continué sa route entre deux arbres, frôlé des balançoires et est passée par-dessus un gros rondin de bois. Apparemment, la sexagénaire a pu donner un coup de volant, puisque la trajectoire s’infléchit de 45° vers le poteau de basket en fer. Sa base est bien enfoncée.

Mercredi, Maurice n’en revenait toujours pas: «Avec les enfants dans la cour, ça aurait pu être un jeu de quilles. On a vraiment frôlé un terrible drame.»

* Prénoms d’emprunt

Créé: 19.06.2019, 17h59

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.