Un vote historique à Vevey pour une saga sans fin

Initiative communaleLes électeurs sont appelés à se prononcer dimanche pour ou contre un parking sous la place du Marché.

La campagne du oui (ici Patrick Bertschy) et du non (Sabrina Dalla Palma) bat son plein à une semaine du vote.

La campagne du oui (ici Patrick Bertschy) et du non (Sabrina Dalla Palma) bat son plein à une semaine du vote. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Certains le surnomment «le vote du siècle». Assurément, le scrutin à venir ce 19 mai, sur la première initiative communale de l’histoire de Vevey, mettra un terme au énième épisode d’une saga longue de plusieurs décennies: pour ou contre un parking sous la place du Marché? Un oui dans les urnes équivaudrait à la mise sous terre des 450 cases qui font aujourd’hui de la place un parking à ciel ouvert. En votant contre, les Veveysans confirmeraient (une fois pour toutes?) qu’ils ne veulent pas d’un tel scénario et valideraient le réaménagement de surface prévu par la Municipalité: réduction de 450 à 200 places de parc et l’autre moitié de la place sans voitures. Dans la dernière ligne droite vers le vote de dimanche, Patrick Bertschy, du comité d’initiative, et Sabrina Dalla Palma, porte-parole du non, croisent le fer sur quelques thèmes clés.

Les places de parc

Sabrina Dalla Palma: Pourquoi un tel parking? Je rappelle que Vevey compte déjà 18'000 places en surface et les Veveysans ont 7000 véhicules. Donc la capacité à accueillir des visiteurs est bien suffisante avec six parkings couverts, dont celui de Manor et ses 400 places, ouvert le soir et le week-end.

Patrick Bertschy: Notre intention n’est pas de construire plus de places qu’il n’y en a aujourd’hui, mais simplement de les mettre en souterrain. Avec de l’ambition, on peut même en imaginer davantage afin que les rues avoisinantes de la vieille ville deviennent piétonnes.

La voiture en ville

S.D.P.: Continuer d’attirer des voitures dans l’hypercentre, c’est une très mauvaise idée. L’usage de la voiture diminue. De plus en plus de gens viennent vivre en ville pour faire des trajets à pied ou en transports publics et se passer de voiture. Vevey a un énorme potentiel à ce niveau. Nous ne sommes pas contre la voiture, mais pour qu’elle soit utilisée de manière plus rationnelle.

P.B.: Ce que je trouve pour le moins contradictoire, c’est d’avoir autorisé les centres commerciaux à avoir des parkings souterrains – ce qui revient à accepter que la voiture vienne dans le centre – et d’en refuser un à la vieille ville, qui est le plus grand centre commercial de Vevey.

Plan de stationnement

P.B.: Soyons clairs: les parkings prévus par le plan de stationnement voté par le Conseil communal pour compenser les places perdues à la place du Marché (ndlr: celui du Nord derrière la gare, à Entre-deux-Villes et à la sortie de l’autoroute) sont très mal emmanchés, et dire aujourd’hui qu’ils vont se réaliser, ce n’est pas vrai. Pour celui du Nord, on se réjouit de voir les oppositions qui vont résulter de la mise à l’enquête (ndlr: qui se termine ce lundi). Celui d’Entre-deux-Villes? Les trois consortiums intéressés à investir se sont retirés. Celui d’Hauteville? Le terrain est propriété de Saint-Légier et il faudra dézoner à cause de la LAT. Cela revient à dire que le plan de la majorité du Conseil communal et de la Municipalité entend supprimer des places à la place du Marché sans pouvoir les compenser.

S.D.P.: Peut-être que le parking Nord sera retardé par des oppositions, mais votre projet de parking n’ira pas plus vite, et même bien plus lentement. À Entre-deux-Villes, les promoteurs ont dit non? Mais ne croyez-vous pas qu’un éventuel financier fixerait aussi des conditions pour le parking souterrain? De toute façon, la probabilité que les parkings prévus par le plan de stationnement se fassent est plus élevée que celle du parking souterrain.

Réalisable et rentable?

P.B.: Plein d’exemples montrent qu’un tel parking est réalisable. Et si la Municipalité a demandé une étude en 2008, c’est évidemment qu’il l’est. Et grâce aux travaux des arènes de la Fête des Vignerons, on n’a jamais aussi bien connu le sous-sol de la place.

S.D.P.: La vraie question est celle des coûts. La place du Marché est classée à l’Inventaire fédéral des sites construits d’importance nationale et donc inconstructible en surface. Les trémies seront à prévoir dans les rues adjacentes avec des surcoûts. Idem pour les contraintes de sécurité. Quand les initiants parlent d’un investissement de 50 000 fr. la place, c’est du vent. La dernière étude pour un parking à Entre-deux-Villes tablait sur 80 000 fr.

P.B.: Pour notre part, nous nous fondons sur l’étude de 2008, la seule existante: 280 places pour 14,5 millions de fr., soit 51 000 fr. la place, ce qui est admis comme un seuil garantissant la rentabilité de l’opération.

S.D.P.: Votre parking souterrain ne rapporterait de toute façon rien à Vevey. Et quand vous dites que ce parking ne coûtera rien à la Ville, c’est mensonger.

P.B.: Faux, nous pourrons négocier l’utilisation du domaine public par voie de convention et exiger qu’un investisseur rétribue en partie la Ville. Avec le projet municipal «D’amour et d’eau fraîche» que vous soutenez, nous n’aurions ni les places de parc ni les revenus qu’elles rapportent! Quant à la construction du parking, je confirme: elle ne coûtera rien à la Ville.

S.D.P.: Ah! La construction seulement: il faut bien le préciser.

Commerce

P.B.: Ce parking à proximité immédiate des enseignes de la vieille ville serait un plus pour des commerçants qui souffrent, et la place serait bien plus agréable sans voitures, notamment pour accueillir des manifestations.

S.D.P.: Si la seule construction d’un parking souterrain pouvait sauver le commerce de détail, ça se saurait. Nous sommes d’accord que la place du Marché doit être autre chose qu’un parking à ciel ouvert et le projet «D’amour et d’eau fraîche» répond complètement à cette préoccupation. Quant aux périodes de manifestations, des possibilités de parcage existeraient sur la place, prévue comme modulable, et dans un périmètre proche.

À qui sera le plus écolo

P.B.: Notre parking, en favorisant de l’espace sans stationnement, apporterait un bol d’air aux habitants. Il mettrait en outre un terme au carrousel des voitures qui tournent en ville pour trouver une place.

S.D.P.: En passant de 450 à 200 places, il y aura moins de voitures, donc d’autant moins de pollution. Vouloir cacher les voitures en dessous pour désengorger la ville, c’est une illusion. Quand les initiants parlent de leur parking comme un «poumon», ils parlent en termes économiques.

Vers un blocage?

S.D.P.: Si c’est non le 19 mai, il existe un large consensus politique pour faire avancer le projet «D’amour et d’eau fraîche» et les parkings périphériques. Si c’est oui, il y aura plein d’étapes et d’obstacles politiques, juridiques, administratifs: ça va prendre du temps. Et personne ne peut savoir combien.

P.B.: Si le oui passe, il faudra que la Municipalité étudie rapidement un projet réaliste et ambitieux. À n’en pas douter, un autre vote populaire interviendrait à un moment ou un autre du processus. Si c’est non dimanche, nous ne nous opposerons pas aux deux parkings du Nord et d’Hauteville.

Créé: 13.05.2019, 09h19

Les deux camps

Le oui est soutenu par les milieux économiques (dont la SIC, qui représente notamment les grandes surfaces), la droite (même si l’UDC laisse le libre choix à ses adhérents) et le PDC.

Le non est porté par Les Verts, le Parti socialiste, Décroissance-Alternatives et Vevey Libre. Pro Velo et l’ATE invitent aussi à voter le non, de même que la Municipalité.

Les affiches «pour» le parking saccagées



La votation du 19 mai à Vevey (VD) sur le parking souterrain échauffe les esprits. Les partisans de cette solution annoncent dimanche avoir déposé plainte contre x après destruction et saccage d'un grand nombre de leurs affiches.

Le comité maplace.ch a découvert ça dimanche matin, explique Philippe Oertlé, porte-parole, indigné par ces méthodes. Plusieurs dizaines d'affiches ont subi de tels traitements, sans qu'il y ait de revendications précises.

Dans un communiqué, le comité en faveur du parking souterrain «déplore fermement cette atteinte» au droit démocratique qui permet à chacun de s'exprimer dans le respect mutuel. «La violence de cette action» montre que ce droit démocratique a été «transgressé» à Vevey.

Point Godwin atteint dans l'escalade Selon un communiqué des partisans du parking, cette action de saccage des affiches est «concertée» et va donc «bien au-delà de la prouesse de quelques fêtards». Sur les réseaux sociaux, c'est carrément le camp adverse qui est taxé d'extrémiste et incriminé: «Manifestement à cours d'arguments, les opposants ont passé la nuit à saccager les affiches des initiants à travers la ville!!! »

Si bien que le comité Notre Ville, qui s'oppose à un parking sous la place du Marché, a tenu a réagir dimanche après-midi en précisant que ses membres n'en étaient pas responsables ni n'avaient encouragé de telles actions. «Le comité Notre Ville les déplore, d'autant que ses propres affiches et panneaux ont été l'objet depuis le début de l'affichage du même type d'attaques.»

Les anti-parking ont également fustigé la phrase suivante sur la page Facebook de maplace.ch: «Ces actes sont dignes des périodes les plus sombres de notre histoire.» La réponse de Notre Ville: «Généralement, on désigne par là le nazisme et la shoah! Vous-vous vraiment comparer l'extermination d emillions de personnes à la dégradation de quelques affiches?»

Le fameux point Godwin (moment de la discussion qui bascule dans une comparaison avec le nazisme) a ainsi été atteint dans cette campagne, malgré que Philippe Oertlé ait souligné que les partisans du parking veulent un débat pacifique et respectueux. (ats/nxp/Réd. Web)

Articles en relation

Comment Vevey conciliera la Fête et la circulation

Fête des Vignerons Le trafic sera entravé dès le 13 juillet au 13 août au centre de Vevey. L’événement attirera 40'000 visiteurs par jour Plus...

A Vevey, des ex-élus de poids sortent du bois contre le parking

Une lettre de quatre anciens municipaux (dont deux PLR) surprend. Explications. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.