«Ce qu'il s’est passé à Gênes ne devrait pas arriver à Chillon»

Grand viaduc vaudoisLe viaduc de Chillon a été construit à la même époque que celui de Gênes qui s'est effondré ce mardi.

Le viaduc de Chillon a été renforcé en 2014-2015.

Le viaduc de Chillon a été renforcé en 2014-2015. Image: CHANTAL DERVEY

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Comme le viaduc de Chillon, celui de Polcevera, (dit pont Morandi), qui s’est effondré, culminait à une cinquantaine de mètres. Tous deux ont été inaugurés à la fin des années 60. Mais les techniques de construction diffèrent: l’italien se dressait grâce à un système de haubans, où chaque câble porte une partie du pont. Le viaduc de Chillon tient grâce à des voussoirs: des blocs préfabriqués plaqués les uns aux autres par des câbles, coulés dans le béton. L’un des systèmes risque-t-il davantage de s’effondrer? «Théoriquement, les sécurités sont les mêmes. En pratique, comme pour les êtres humains, certains sont plus robustes, dit Eugen Brühwiler, professeur au Laboratoire de maintenance, construction et sécurité des ouvrages de l’EPFL. Les câbles génois sont peut-être plus vulnérables que le système de Chillon. En cas de souci, il faut alors intervenir plus rapidement.»

Une catastrophe pourrait-elle se produire à Chillon? Négatif, selon les spécialistes. «Même si le risque zéro n’existe pas, les travaux d’entretien sont réalisés et, en Suisse, nous en avons les moyens», souligne Jacques Perret, ingénieur civil. «Ce qu'il s’est passé à Gênes ne devrait pas arriver à Chillon», renchérit Eugen Brühwiler, aussi l’un des auteurs du projet de renforcement du viaduc en 2014-2015. L’ouvrage souffrait de «cancer du béton» (la RAG, une réaction chimique qui fait s’effriter les cailloux qui le composent). Ainsi rendu poreux, l’humidité et le sel s’y infiltrant risquaient d’endommager les armatures métalliques du béton armé. «Ces phénomènes s’accentuent les uns les autres», explique Jacques Perret. Le béton malade a été en partie raclé et la dalle renforcée grâce à 4 cm d’un nouveau matériau, le BFUP (béton fibré ultraperformant), sous l’enrobé bitumineux. Hormis des travaux pour coller aux normes antisismiques, pourquoi n’avoir pas appliqué ce BFUP aussi aux piliers? «Nous n’y avons pas constaté les mêmes dégâts. Avec cette nouvelle technologie, les piles du viaduc ont même acquis des réserves de portance car la charge en surface a été réduite.»

Jacques Perret rappelle que des travaux de sécurisation avaient déjà été effectués en 1996 (des câbles tirés sous la dalle de roulement pour corriger la déformation permanente – fluage – du béton).

Enfin, le monitoring est permanent à Chillon. «Si nous constations des valeurs anormales, la Confédération serait avertie immédiatement.» (24 heures)

Créé: 14.08.2018, 21h29

Articles en relation

Un ingénieur génois avait quasi prédit la catastrophe

Italie Ce pont est une «erreur d’ingénierie», avait déclaré Antonio Brencich, professeur agrégé en structures de béton armé à la Faculté d’ingénierie de Gênes. Plus...

Effondrement à Gênes: le bilan s'élève à 35 morts

Italie Un pont de l'autoroute A10 s'est effondré, mardi vers midi, à Gênes, en Italie. Le bilan est encore provisoire. Plus...

Vue aérienne: les images du pont écroulé

Vidéo À Gênes, les images tournées depuis un hélicoptère montrent l'étendue de la catastrophe. Plus...

Sous le choc, Gênes cherche des survivants

Italie Alors qu'une trentaine de morts sont évoqués après la chute d'un pont à Gênes, la recherche de survivants continue. Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 12 novembre 2018
(Image: Valott) Plus...