Passer au contenu principal

A Saint-Sulpice, les pauvres locaux ont la préférence sur les réfugiés

La Municipalité dit qu’elle attribuera d’abord des logements sociaux à ses résidents en difficulté.

Alain Clerc, syndic de Saint-Sulpice, se dit très sollicité en matière de logement.
Alain Clerc, syndic de Saint-Sulpice, se dit très sollicité en matière de logement.
Janine Jousson-A

La demande est venue d’un membre du Conseil communal, mais elle a été transmise à la Municipalité par une large majorité. Stefano Spaccapietra, professeur honoraire de l’EPFL, voulait que la Commune de Saint-Sulpice mette à disposition d’au moins une famille de réfugiés un logement. Son action s’inscrit dans le droit fil de celle initiée par un élu municipal de Giez, dans le Nord vaudois, intitulée «Un village, une famille».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.