Passer au contenu principal

Les sapins vaudois meurent par centaines

De nombreux résineux du pied du Jura n’ont pas réussi à reprendre leur cycle ce printemps. L’aspect des forêts vaudoises change et va changer.

Hécatombe parmi les sapins blancs, notre reportage à Rances au chevet des résineux décimés par le scolyte curvidenté.

Depuis la route qui longe le pied du Jura entre Vallorbe et Baulmes, le spectacle est désolant. La forêt couvrant les contreforts de la chaîne montagneuse est parsemée de taches orange: chacune d’elles révèle la présence de sapins blancs (Abies alba) morts ou en train de mourir. Et il y en a des centaines, peut-être des milliers. «Des arbres qui meurent en si grand nombre et à cette période de l’année, c’est du jamais vu», constate l’inspecteur cantonal des forêts, Jean-François Métraux. Le mal touche le pied du Jura, entre Nyon et Yverdon, mais aussi les secteurs secs des Préalpes.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.