Passer au contenu principal

Le saxophone jazz de George Robert s’est tu

Le directeur du département jazz de la Haute Ecole de Musique (HEMU) a succombé à une longue maladie dans sa 56e année.

George Robert en 2014, en rémission après deux ans de lutte contre une leucémie aiguë.
George Robert en 2014, en rémission après deux ans de lutte contre une leucémie aiguë.
Gérald Bosshard

«La musique est tellement liée à ma vie, elle en a accompagné tous les événements importants», nous disait George Robert, lors d’une interview en septembre 2014. Il sortait de plusieurs mois d’isolement à l’hôpital après une greffe de moelle osseuse qui devait lui permettre d’en découdre avec une leucémie aiguë déclarée deux ans plus tôt. Ce lundi matin, le fondateur et directeur du département jazz de l’HEMU a perdu la bataille à l’aube de ses 56 ans. Il laisse derrière lui sa femme et ses deux enfants adolescents.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.