La science sort des labos et s’offre une expo

LausanneDes chercheurs de la Faculté de Biologie de Médecine de l’UNIL présentent des photos de leur travail dans le cadre d’une exposition

Cette image montre la diversité des cellules qui composent le cerveau: Astrocytes (bleu), la microglie (blanc), cellules souches (verts), les vaisseaux sanguins (jaunes) et certains neurones immatures (rouge)

Cette image montre la diversité des cellules qui composent le cerveau: Astrocytes (bleu), la microglie (blanc), cellules souches (verts), les vaisseaux sanguins (jaunes) et certains neurones immatures (rouge) Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans leur travail, ils ont l’habitude des microscopes et des laboratoires. Des galeries d’art, un peu moins. C’est pourtant dans l’une d’elles, à la Sonnette, près de la cathédrale de Lausanne, que plusieurs chercheurs de la Faculté de biologie et médecine de l’Université (UNIL) présentent actuellement leur travail.

Baptisée «[Figure 1.A.]», l’exposition entend démontrer qu’au delà de la compréhension du monde qui nous entoure la science renferme une dimension artistique indéniable. A raison. Entre photos au microscope, tirage standard et autres visualisations de données générées par ordinateur, l’exposition, particulièrement esthétique, présente des images de toute beauté. «La qualité artistique de ce travail est indéniable. Nous avons accepté ce projet car nous aimons également repousser les limites de l’art», précise Julie Body, à la tête de la galerie.

Au mur, si les gros plans de fleurs ou d’une chouette sont identifiables immédiatement, des images de cellules, de micro-organismes, de neurones au microscope sont pour le moins hermétiques à l’œil non averti. Leur dimension artistique n’en est que plus grande. «La science peut produire de magnifiques images du monde qui méritent d’être montrées», explique la doctoresse Veneta Gerganova, de l’Association pour les post-doctorants des sciences naturelles de l’UNIL, à l’origine de l’exposition.

Le soir du vernissage, le public est invité à désigner ses trois images préférées. De son côté, le jury, qui mêle représentants des mondes de l’art et de la recherche, choisira les dix images censées représenter au mieux l’union entre art et science.

Lausanne, La Sonnette Du je 2 au sa 4 novembre. Vernissage le 2 novembre, 18 h 30

Créé: 02.11.2017, 08h32

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.