Passer au contenu principal

Les scientifiques au chevet du Léman

Le laboratoire flottant L’éxplore va mesurer les conséquences du réchauffement climatique sur le lac jusqu’en 2026.

La plateforme de 100 mètres carrés est ancrée à 570 mètres au large du port de Pully

Quand on leur demande comment va le Léman, les scientifiques du projet Léxplore – cette plate-forme bourrée de capteurs qui auscultent le lac au large de Pully – sont unanimes. «Il n’a pas retrouvé son état d’avant le pic de phosphates des années 1980, mais il va mieux», diagnostique Natacha Tofield-Pasche, adjointe du directeur du Centre de Limnologie (EPFL).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.