Passer au contenu principal

Les scouts tremblent pour leurs camps d’été

Louveteaux, louvettes et éclaireurs peinent à dénicher des terrains vierges pour leurs rassemblements

Les terrains propres à accueillir les scouts se font rares en Suisse.
Les terrains propres à accueillir les scouts se font rares en Suisse.
Keystone

Soixante-six mille toiles de tente et 25?000 scouts portant chemises et foulards réunis dans la plaine de la Linth. C’était en 2008, à l’occasion du dernier camp fédéral Contoura08.

Une image définitivement enterrée par le bétonnage du paysage helvétique? C’est la crainte de la Fondation suisse du scoutisme. Pis, cette dernière met en garde: sans terrain, pas de camps d’été. Et sans ces raouts, c’est la fin du mouvement de Lord Baden-Powell.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.