Pas de second tour pour les députés

Elections cantonalesDéputés et ministres ne sont pas élus selon le même mode de scrutin. Petite révision pour comprendre les résultats qui vont tomber cet après-midi.

Image: Florian Cella

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C'est le grand jour! Dans quelques heures, tard ce soir, nous connaîtrons la composition du Grand Conseil vaudois pour la prochaine législature. Et peut-être déjà les noms d'une poignée de conseillers d’État.

L’élection au Conseil d'Etat

Pourquoi cette différence? Car le mode de scrutin est différent pour nos députés et pour nos ministres. Les membres du gouvernement sont élus, par l'entier du canton, selon le système majoritaire à deux tours. Aujourd'hui pour qu'il soit élu, il faudra que le nom d'un candidat figure sur plus de la moitié des bulletins de vote. Un exploit quand on sait que 21 candidats briguent les sept sièges et qu'ils sont répartis sur des listes différentes. Mais en 2007, avec un peu moins de candidats, trois ministres avaient été élus au premier tour (Pierre-Yves Maillard et Pascal Broulis, qui sont à nouveau dans la course aujourd'hui, ainsi que Jean-Claude Mermoud, décédé l'an passé). Les membres restant du Conseil d'Etat seront élus le 1er avril lors d'un second tour, où seront élus les candidats qui auront obtenu le meilleur score.

L'élection au Grand Conseil

Pour l'élection au Grand Conseil, par contre, le vote n'est pas le même pour tous les Vaudois. Le canton a, en effet, été découpé en 13 arrondissements et sous arrondissements: chacun désignera un nombre de candidats proportionnel à la population de son arrondissement ou sous-arrondissement. Ainsi, un habitant de la Vallée de Joux devra désigner deux candidats alors qu'un Lausannois devra en choisir 27. Ce mode de scrutin permet de garantir que l'entier du canton soit représenté au Grand Conseil.

Et pas besoin d'obtenir 50% des voix exprimées pour les députés. L'élection se fait selon le système de la représentation proportionnelle. C'est-à-dire qu'un parti qui aurait les faveurs de 20% de la population devrait avoir 20% des sièges du Grand Conseil. Pour arriver à cette représentativité, l'élection se fait par parti. Une liste reçoit un nombre proportionnel de sièges au nombre de suffrages reçus par l'ensemble de ses candidats. Ils seront occupés par les candidats qui, au sein de la liste en question, auront obtenu le plus de voix.

C'est un peu plus compliqué.

Voilà pour le principe, mais deux éléments rendent le système d'élection un poil plus complexe: d'abord, pour éviter la multiplication des petits partis, un quorum a été introduit. Une liste qui n'aurait pas obtenu 5% des suffrages ne participe tout simplement pas à la répartition des sièges et ses suffrages sont perdus.

Deuxièmement, les partis peuvent s'apparenter. En effet après avoir reparti le nombre de suffrages dans un arrondissement par le nombre de sièges, il est rare que l'on obtienne des nombres entiers. Mais un parti donné ne peut pas obtenir 4,6 sièges. Il en gagnera donc 4 et le siège restant sera attribué au parti à qui il manque le moins de suffrages pour obtenir un siège supplémentaire. C'est au moment de ce calcul que les apparentements entrent en jeu. La somme des restes de deux partis apparentés est prise en compte et un siège peut être attribué à cet apparentement.

Prenons un exemple fictif. Dans un arrondissement où dix candidats doivent être élus, les résultats sont les suivants: les bleus: 1,7 siège, les noirs:1,2 siège, les violets: 3,5 sièges et les jaunes 3,6 sièges. Si il n'y a aucun apparentement, les bleus obtiennent effectivement 1 siège tous comme les noirs, les violets et les jaunes 3. Restent alors deux sièges qui seront attribués aux jaunes et aux bleus puisque ce sont ces formations qui sont les plus proches d'obtenir pleinement un siège supplémentaire. Mais si violets et noirs se sont apparentés, alors on fera l'addition de leurs restes. Ensemble, ils arrivent à 0.7 et parviennent ainsi à dépasser le reste de 0.6 des jaunes. Le dixième siège est alors attribué aux violets qui, au sein de l'apparentement, sont ceux qui ont le plus grand reste.

Créé: 11.03.2012, 11h02

Dossiers

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.