Passer au contenu principal

La Semaine du goût prend sa saveur à Montreux

Avec pour capitale la ville de la Riviera, le programme de la 19e édition de la manifestation gourmande est riche.

Josef Zisyadis mène sa 19e Semaine du goût.
Josef Zisyadis mène sa 19e Semaine du goût.
CHANTAL DERVEY

Du 12 au 22 septembre, ce sera la 19e fois que la Semaine du goût veut faire découvrir aux Suisses toutes les richesses de l’alimentation authentique. Elle a posé sa capitale à Montreux, cette année, et la ville de la Riviera veut se montrer fière de cet honneur en multipliant les activités, inaugurées le 24 août avec la Bénichon. Le syndic Laurent Wehrli est en action, suite aussi à l’initiative parlementaire qu’il a déposée avec 54 collègues pour que la formation à l’alimentation soit soutenue à l’école, un message bien entendu par la conseillère d’État vaudoise Cesla Amarelle.

Avec l’École professionnelle en tête de pont de plusieurs lieux de la ville, avec une dizaine d’établissements publics comme partenaires, voici des expositions, des menus autour du poisson, un parcours didactique, des concours, des ateliers. Pour l’occasion, la célèbre Route gourmande de Chailly ou la finale des jeunes confiseurs font partie de la fête. Comme le premier Streat Food Festival sur les quais, qui se dédouble de son voisin veveysan. Enfin, le 22 septembre, la fête de clôture réunira tout le monde pour un brunch sous le Marché couvert.

Les écoles en visite

La Semaine du goût se passe aussi dans les écoles. Cette année, l’Établissement primaire et secondaire de Montreux-Est a ainsi élaboré un joli programme pour ses onze classes de 5e et 6e primaires. La nouvelle doyenne Élisabeth Albrecht a ainsi contacté toute une série d’artisans du goût de la région pour savoir s’ils seraient prêts à accueillir une classe. «J’ai été surprise du nombre important de réponses positives, explique-t-elle, même de grands chefs comme Stéphane Décotterd, du Pont de Brent, qui a tout de suite accepté de jouer le jeu.» Grâce à la générosité des artisans du goût, une belle palette d’activités a pu être organisée pour ces enfants de 9 et 10 ans qui y participeront chacun à tour de rôle. Ainsi, il se rendront à l’office technique maraîcher Borgeaud/Grob à Chessel, chez Bühlmann Fruits à La Tour-de-Peilz, chez C’Chocolat à Montreux, au restaurant Il Brigantino, chez le pâtissier Lucien Moutarlier à Noville, à la confiserie Zurcher à Montreux, chez le chef étoilé Stéphane Décotterd au Pont de Brent, ainsi que dans trois hôtels montreusiens: le Montreux Palace, le Grand Hôtel Suisse Majestic et le Royal Plaza. Et l’Alimentarium sera aussi une étape.

À Montreux et dans le reste de la Suisse, l’infatigable directeur de la manifestation, Josef Zisyadis, est très fier d’annoncer 2800 événements, soit 300 de plus que l’an dernier. Le chiffre compte ainsi les 1370 restaurants qui participent en partenariat avec Swiss Wine Promotion, et qui font un effort particulier pour proposer davantage de vins suisses au verre. Ils sont ainsi labellisés Swiss Wine Gourmet, avec un, deux ou trois «verres d’or» selon la diversité de leur cave.

Réseau en cercle vertueux

Avec son budget total d’environ 700 000 fr., la Semaine du goût travaille beaucoup en réseau, avec une cinquantaine de partenaires, de Slow Food à Bio Suisse en passant par les AOP-IGP, Lausanne à Table ou GastroSuisse. Née en terre vaudoise, la manifestation compte encore le plus grand nombre d’événements en terre romande (750), se plaît au Tessin (200) et commence à bien se développer outre-Sarine, avec 550 activités. «Nous travaillons en cercle vertueux», explique Josef Zisyadis, lui-même aux commandes de plusieurs projets parallèles dans le domaine du goût.

Alors que faire? Participer à une des manifestations imaginées par les marraines de la Semaine, les Artisanes du vin suisse, dégustations, accords mets-vins ou afterworks? Visiter une truffière grâce à l’Office du tourisme de Grandson? Suivre le duel gastronomique entre les Gaulois et les Romains au Musée romain de Vidy? Réfléchir au gluten à la Maison du Blé et du Pain d’Echallens? Suivre la descente des troupeaux et la Fête du Vacherin Mont-d’Or aux Charbonnières? À vous de choisir.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.