Une semaine pour préparer la rencontre étudiants-entreprises à l'EPFL

CampusLe Forum 2015 change de formule et propose des simulations d’entretiens d’embauche avant la manifestation.

Une simulation d’entretien est offerte aux étudiants avant le Forum de la semaine prochaine où ils pourront tester dans la réalité leurs armes devant les entrepreneurs.

Une simulation d’entretien est offerte aux étudiants avant le Forum de la semaine prochaine où ils pourront tester dans la réalité leurs armes devant les entrepreneurs. Image: PHILIPPE MAEDER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Avez-vous eu des contacts ou des collaborations avec des entreprises dans le cadre de vos études?» Durant une petite demi-heure, Stephen Fischer, conseiller en orientation à l’EPFL, joue le rôle d’un recruteur représentant une société active dans l’intégration des énergies renouvelables au sein des réseaux électriques. Il a face à lui Maryam Bahramipanah, doctorante en énergie qui doit défendre prochainement sa thèse à la haute école fédérale. Spécialiste de systèmes de contrôle énergétiques «distribués», elle est là pour se préparer à un ou plusieurs entretiens d’embauche dans le cadre du Forum EPFL.

Un entretien serré

Le «recruteur» demande à la doctorante où elle veut travailler. Pour Maryam Bahramipanah, c’est la Suisse ou les Etats-Unis, mais elle est ouverte aux «opportunités qui se présenteront». Quitte éventuellement à retourner dans le pays dans lequel elle a fait son master, en Iran, et où elle a acquis une première expérience professionnelle «d’un peu moins d'une année».

Stephen Fischer cherche encore à savoir si le fait de devoir souvent changer de lieu de travail durant sa première année dans l’entreprise lui pose problème, et si elle est prête à faire des efforts pour apprendre l’allemand. Toujours en anglais. Puis il passe au français pour voir si elle est capable de lui répondre dans cette langue.

Préparation complète

Cette simulation d’entretien fait partie des nouveautés apportées cette année par le comité d’organisation du Forum étudiants-entreprises, qui aura lieu la semaine prochaine à l’EPFL.

Et pour que les étudiants, qu’ils soient en fin de bachelor, en master, en thèse ou en programme postdoctoral, puissent vraiment se mettre dans le bain, le comité a mis sur pied une semaine entière de préparation. Qui comprend aussi des séances de correction de lettres de motivation, des conférences et des ateliers, comme ceux de conseil en orientation.

Recruteurs bénévoles

Le rôle de recruteur est joué non seulement par des internes EPFL, mais aussi par de «vrais» collaborateurs d’entreprises comme Nestlé ou Hewlett-Packard, qui se plient bénévolement à l’exercice.

La manifestation est libre d’accès, mais il faut s’inscrire pour participer aux événements pratiques, comme les simulations, les vrais entretiens ou les déjeuners contact. «Nous avons un peu plus de 1000 étudiants qui se sont inscrits au Forum cette année, note Jun-Ho Choi, du comité d’organisation. Et pour la semaine de préparation, ils sont environ 250, issus d’un peu toutes les sections. La seule exception, ce sont les architectes.»

Pour Jun-Ho Choi, cela s’explique facilement par le fait que les bureaux d’architectes sont absents de la liste des quelque 150 entreprises présentes. Et aussi parce que les étudiants suivant cette filière ont des contacts réguliers avec ces bureaux durant leurs études, par le biais notamment de stages. (24 heures)

Créé: 01.10.2015, 16h51

Pratique

Forum étudiants-entreprises,
du 5 au 9 octobre, au SwissTech Convention Center de l’EPFL.

www. forum-epfl.ch

Organisé par les étudiants

C’est le plus grand salon de recrutement estudiantin de Suisse. Le Forum EPFL est organisé année après année sur le campus par un comité d’étudiants bénévoles. L’an dernier, la manifestation a vu défiler quelque 11'000 visiteurs, avec pas moins de 149 entreprises présentes. Cette année, on a à peu près le même nombre de sociétés, et plus de 1000 étudiants inscrits. L’organisation est du ressort d’un comité estudiantin entièrement bénévole, qui compte 17 membres pour l’édition 2015. Il s’occupe de tout, des publications à la restauration en passant par le contact avec les sponsors. On trouve parmi les participants des pointures comme ABB, Nestlé, Caterpillar, l’Agence spatiale européenne, Bombardier ou la Banque Cantonale Vaudoise, mais aussi des start-up. Un jour leur est consacré, le mercredi
7 octobre.

Articles en relation

En Suisse aussi, les stagiaires se font exploiter

Emploi Bien connus à l’étranger, les stages non payés se généralisent en Suisse. De jeunes stagiaires racontent leur calvaire. Plus...

En Suisse aussi, les stagiaires se font exploiter

Emploi Bien connus à l’étranger, les stages non payés se généralisent en Suisse. De jeunes stagiaires racontent leur calvaire. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

«Christian Constantin dérape une fois de trop», paru le 23 septembre 2017.
(Image: Valott) Plus...