«Même sans séquelles visibles, mon AVC a changé ma vie»

Journée mondiale de l'AVCEn 2015, à seulement 38 ans, Chloé Buchmann Sanroma de Prilly a été touchée par un accident vasculaire cérébral. Elle nous raconte sa vie aujourd'hui.

Chloé Buchmann Sanroma, 43 ans, a fait un AVC quelques heures après avoir couru les 10 km de Lausanne, le 25 avril 2015.
Vidéo: Fabien Grenon

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Chaque année en Suisse, 16'000 personnes sont touchées par un accident vasculaire cérébral (AVC). Un quart décède en peu de temps. Un autre quart retrouve son autonomie sans présenter de séquelles invalidantes. Le troisième quart garde son autonomie dans la vie quotidienne en bénéficiant d’un peu de soutien. Et le dernier quart reste dépendant de l’aide et des soins d’autrui.

Cinq ans après son AVC, Chloé Buchmann Sanroma (43 ans) a la chance de pouvoir mener une vie quasi normale. Si cette mère de deux enfants âgés de 10 et 8 ans a pu garder son autonomie, elle ne peut avoir une activité professionnelle plus qu'à 20%. Anciennement éducatrice de la petite enfance, elle travaille aujourd'hui deux matinées par semaine dans un accueil parents-enfants. Pour le reste, la jeune quadra bénéficie d'un trois quart de rente AI.

Si elle n'a gardé aucune séquelle visible de son accident, Chloé Buchmann Sanroma éprouve cependant parfois de la peine à trouver ses mots et à s'organiser. Elle souffre également d'une très grande fatigabilité, ce qui l'handicape énormément dans sa vie quotidienne. Et sa vie de famille s'en est retrouvée quelque peu chamboulée. Dans le cadre de la Journée mondiale de l'AVC, mardi 29 octobre, elle nous parle de «ses séquelles invisibles» qui sont parfois lourdes à porter.

Créé: 29.10.2019, 20h29

Articles en relation

Une personne sur six est victime d'un AVC

Santé Chaque année en Suisse, 16'000 personnes sont touchées par un accident vasculaire cérébral. Plus...

Reconnaître un AVC pour sauver des vies

Santé La Fondation suisse de cardiologie profite de la Journée mondiale des AVC pour rappeler comment détecter les symptômes d'une attaque cérébrale. Plus...

Accident vasculaire cérébral: nous sommes tous concernés

Lausanne Dans le cadre de la Journée mondiale de l’AVC, mardi, le CHUV lève le voile sur ce mal qui touche 16'000 personnes chaque année en Suisse. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.