Une serviette connectée annonce les prématurés

InventionLe CHUV et l’EPFL ont mis au point une serviette hygiénique surveillant les risques d’accouchement précoce.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: STEEVE IUNCKER-GOMEZ - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une serviette hygiénique capable de confirmer ou non une suspicion de rupture de la poche des eaux et prédire un risque d’accouchement prématuré dans les quinze jours qui suivent son utilisation. C’est le produit imaginé par le Service d’obstétrique du CHUV et le Laboratoire d’électronique pour les sciences du vivant de l’EPFL. Leur invention a été récompensée par le programme Venture Kick, qui soutient le lancement de start-up suisses.

«Dix pour cent des femmes enceintes accouchent prématurément, rappelle le Pr David Baud, chef du Service d’obstétrique du CHUV. En cas de suspicion, la solution, jusqu’à présent, était de devoir hospitaliser les femmes sur de longues périodes pour les surveiller.»

Usage une fois par semaine

Un microsystème a été développé afin de pouvoir être introduit dans une serviette hygiénique. La future mère devrait la porter une fois par semaine pendant une courte période. La serviette recueille les sécrétions vaginales qui sont ensuite analysées par le microsystème. Quand elle est retirée, les données sont transmises via une application aux smartphones de la patiente et de son gynécologue. Si lesdites données indiquent des valeurs normales, le risque d’accouchement est extrêmement faible. Le Pr Baud assure que la fiabilité du test est très bonne.

L’EPFL et le CHUV viennent de déposer une demande de brevet. Le prototype doit encore être finalisé et testé. Étape suivante: la création d’une start-up pour le commercialiser.

Créé: 04.10.2019, 16h58

Articles en relation

Quand la mort frappe à la naissance

Vaud Video Nathalie Bruggeman est sage-femme au CHUV à Lausanne. Elle explique comment elle fait face aux décès qui interviennent en salle d'accouchement, in utero ou durant les premiers instants de vie des nouveaux-nés. Plus...

On sait (enfin) ce qui fait augmenter le risque de dépression post-partum

FEMINA La raison mise en évidence par des chercheurs d’Harvard: la douleur qui reste vive dans le corps des jeunes mamans après un accouchement. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.