Le triomphe de Guillaume Tell a échappé au stand de tir

Signé LausanneRetour sur l'histoire mouvementée de cette fresque du peintre Ernest Biéler.

Avant d'orner les murs du Tribunal de Montbenon, «Le triomphe de Tell» (1914) d'Ernest Biéler a décoré une chapelle, a été entreposée dans une caserne de pompiers et a bien failli finir au stand de tir de Vernand.

Avant d'orner les murs du Tribunal de Montbenon, «Le triomphe de Tell» (1914) d'Ernest Biéler a décoré une chapelle, a été entreposée dans une caserne de pompiers et a bien failli finir au stand de tir de Vernand. Image: PATRICK MARTIN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Le triomphe de Tell», «Le tir de la pomme» et «Le chemin creux»: ces trois fresques du peintre Ernest Biéler s’admirent au Tribunal de Montbenon.

À l’origine, elles ornaient la curieuse petite chapelle située à quelques mètres. À sa mort, le richissime banquier parisien Daniel Iffla, dit Osiris, légua 50'000 francs à la Ville pour édifier cette chapelle en l’honneur de Guillaume Tell. Elle est inaugurée en 1917.

En 1951, la Ville de Lausanne se rend soudain compte que les fresques sont dans un état pitoyable, rongées par l’humidité. Plus de dix ans vont s’écouler entre cette prise de conscience et le déménagement précipité des œuvres au Palais de Justice, explique la revue «Monuments vaudois», qui a retracé leur destin mouvementé.

Les autorités veulent d’abord détruire la chapelle pour des raisons urbanistiques. L’Association des amis de Biéler monte au créneau pour défendre la sauvegarde et la restauration des peintures murales, qui semblent ne plus intéresser grand monde. En 1956, la Ville décide de déplacer les fresques restaurées (entreposée à la caserne des pompiers) au stand de Vernand, lieu «qui conviendrait admirablement car le sujet traité est en rapport avec le tir».

La Municipalité change d’avis en 1957, arguant que «la seule surface assez grande qui aurait pu convenir se (trouve) dans un endroit qui sera peu fréquenté par le public». C’est reparti pour des années de léthargie. En 1962, relancé par l’association, le syndic de Lausanne Georges-André Chevallaz confirme le transfert des fresques au Palais de Justice de Montbenon.

«Le triomphe de Tell» présente l’arbalétrier portant son fils. Dans la main du petit blond: la fameuse pomme transpercée. La flèche à la ceinture de Tell est destinée au bailli Gessler, à droite sur son cheval.

Créé: 29.05.2019, 10h58

Articles en relation

Plongée dans la maquette géante du Lausanne d'antan

Repéré pour vous Rénovée, la maquette est exposée en majesté au Musée historique, servant de support à une vidéo retraçant le développement de la ville Plus...

Une oeuvre d’art en fonte pour protéger les rivières

Signé Lausanne Au pied de l’horloge de la Palud, une grille unique à Lausanne rappelle la fragilité des cours d’eau. Plus...

La fontaine erratique des Fleurettes

Signé Lausanne Le bassin qui se trouve depuis 1900 à l'angle Fleurettes-Mont-d'Or était situé à l'origine sur la place Bel-Air Plus...

Les enfants de la pleine lune ont 20 ans

Signé Lausanne La fontaine de Saint-François et les pavés dorés qui l'entourent, gravés aux noms d'enfants, avaient été installés en 1999. Plus...

Des bornes «Nostalgie» ont poussé à Sainf

Lausanne Il y a du nouveau au ras du bitume au centre-ville: des bornes hydrantes furieusement vintage. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.