À la poursuite d'un guépard à Lausanne

Signé LausanneLa traque d’un guépard à travers Lausanne invite à redécouvrir la ville d’il y a vingt ans

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La traque d’un guépard à travers Lausanne invite à redécouvrir la ville d’il y a vingt ans La BD a 20 ans, mais le guépard n’a pas pris une ride. Imaginé en 1998 par l’auteur jurassien français Philippe Aubert et la dessinatrice lausannoise Carine, «Un guépard à Lausanne» ressort de presse. «Il va être utilisé dans les balades à travers Lausanne, organisées depuis cet été par les amis de BD-FIL», explique Carine. Édité pour la 3e fois – mais la première en Suisse, par l’éditeur montreusien de Derib –, le livre s’est jusque-là surtout vendu en France. «L’auteur voulait raconter l’histoire d’une rencontre urbaine entre un animal domestique (le chien Sherpa) et un autre sauvage (le guépard). Il m’a laissé carte blanche pour le décor. J’ai voulu rendre hommage à ma ville.» Ainsi, la dessinatrice nous emmène à la Cité, dans l’église Saint-François ou encore dans les jardins de l’Hermitage, au gré d’un «cheminement logique» qui débute dans le quartier de Bois-Gentil. On y suit les aventures de deux enfants, d’un chat et d’un chien qui aident un guépard traqué par des bandits décidés à le livrer à l’expérimentation animale. Des pages «historiques» ont été ajoutées à cette 3e édition: les photos prises en 1998 sur lesquelles se basent les croquis. «On y voit l’aéroport de la Blécherette, qui a bien changé, mais aussi le stade de la Pontaise, qui va disparaître», sourit la Lausannoise. (24 heures)

Créé: 05.09.2018, 10h04

«Un guépard à Lausanne»

Éd. AS’Créations, 48 p., 22 fr.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 20 septembre 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...