La Cité des créateurs s’installe sur l’esplanade de la Cathédrale

Signé LausanneUne brochette d’artisans lausannois va se regrouper le temps d’un samedi pour fonder la Cité des créateurs.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un nouveau festival dans les rues historiques? Presque. C’est en tout cas l’espoir que cultivent les organisateurs. «On va déjà faire une édition, mais l’idée serait d’assurer un rendez-vous annuel», dévoile Stéphanie Meylan. Cofondatrice de la Galerie La Sonnette, à la Cité, elle fait partie – avec l’association Les Gens – des initiateurs de ce projet, qui se situe à mi-chemin entre un marché et un festival.

La Cité des créateurs réunira donc une série de stands allant de la poterie aux bijoux et d’autres créations artisanales. Mais aussi une partie bar, food truck et petite restauration avec, là aussi, des produits locaux. On peut encore compter sur des mini-tables de ping-pong pour amuser la galerie.

«L’association Les Gens est au Valentin, nous à la Cité, et nous avions envie de faire résonner ensemble la vieille ville qui, malgré la présence du Mudac et du Musée historique, n’est pas toujours très animée», dit Stéphanie Meylan. Cela se fera donc depuis l’esplanade de la Cathédrale. Une façon de profiter encore des beaux jours dans un cadre qui offre une vue spectaculaire sur Lausanne et ses environs. Le petit événement prendra fin un peu après le coucher de soleil.

(24 heures)

Créé: 05.09.2018, 09h41

La Cité des créateurs

Samedi 8 septembre à l’esplanade de la Cathédrale, de 11 h à 21 h.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.