Les dragons de l’escalier de la Grotte mordent les mains-courantes depuis 1904

Signé LausanneLevez le nez, la rampe d'escaliers entre la BCV et la poste de Saint-François est bien gardée.

Violacés, un brin rouillés, les dragons ont survécu à la refonte des escaliers en 1978.

Violacés, un brin rouillés, les dragons ont survécu à la refonte des escaliers en 1978. Image: Vanessa Cardoso

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il ne serait pas surprenant de voir nombre d’enfants dégringoler dans l’escalier supérieur de la Grotte, entre la BCV et la poste de Saint-François, faute de s’être tenus à la barrière. Car si on y regarde de près, les mains courantes sont effrayantes! De puissants dragons violacés les mordent de leur gueule cracheuse de feu. Pourquoi risquer d’y accrocher ses petites pognes…?

Les bêtes fantastiques ont été placées là en mai 1904, trois ans après la réalisation des escaliers eux-mêmes, par le serrurier Louis Fatio – on distingue d’ailleurs encore sur le pommeau de la rampe un désuet Ls. Fatio / Serrurier / Lausanne. Louis Fatio (1848-1912) avait repris un atelier de serrurerie et de ferronnerie d’art rue Saint-Roch 14-16 qui existait depuis 1845. Son entreprise était l’une des plus importantes à Lausanne dans son secteur au début du XXe. On voit dans les procès-verbaux de la Municipalité que la Ville a déboursé le prix à forfait de 839 francs pour la réalisation des dragons, sur une idée de l’ingénieur en chef de la Direction des travaux.

On sait aussi qu’un conseiller communal avait voulu qu’on installe une rampe centrale plutôt que latérale. Il s’était vu répondre par la Municipalité que, «de l’avis d’architectes très compétents, cette disposition n’était pas à recommander».

Et si les escaliers supérieurs de la Grotte ont été entièrement reconstruits en 1978-1979, dans le cadre du réaménagement de la place Saint-François et de la création des passages sous cette même place, les dragons n’ont pas fait les frais des travaux: ils ont été replacés sur les nouveaux escaliers. Mais depuis ce jour, les bambins ont le loisir d’éviter leur gueule et d’emprunter les escaliers roulants qui leur font face. (24 heures)

Créé: 17.01.2018, 11h31

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Laeticia et l'héritage de Johnny
(Image: Valott) Plus...