Passer au contenu principal

Une expo en plein air cannibalise des affiches

Une centaines de panneaux publicitaires lausannois sont détournés par des artistes contemporains.

Une oeuvre de l'artiste Annabel Aoun Blanco, à la rue du Liseron.
Une oeuvre de l'artiste Annabel Aoun Blanco, à la rue du Liseron.
DR

Depuis la fin de la semaine passée, Lausanne accueille une exposition d’art d’un genre inédit. Où ça? En plein air et aux quatre coins de la ville, sur environ une centaine de panneaux publicitaires détournés pour l’occasion. C’est l’artiste argentino-suisse Hugo Bonamin qui se fait le commissaire de cette expo d’œuvres contemporaines, pas seulement pour se faire mieux connaître, mais aussi pour mettre en avant une vingtaine d’artistes aussi bien suisses qu’étrangers.

Les affiches se découvrent de la vieille ville au rond-point de la Maladière en passant par le quartier de Beaulieu, et sont reconnaissables, outre par leur aspect souvent insolite, par le renvoi au site canibal.ch en lettres rouges. On y trouve une présentation du projet ainsi qu’une carte donnant l’emplacement de l’ensemble des œuvres disséminées dans la capitale vaudoise. A noter que l’exposition marque la sortie d’un livre d’art d’Hugo Bonamin, qui compile 392 portraits d’anonymes, tous des étudiants et professeurs de l’Université de Lausanne artistiquement «cannibalisés» par le peintre.

----------

«Canibal» Expo jusqu’au 28 septembre. Ouvrage disponible chez Payot. canibal.ch

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.