Le loup des Plaines n’a sans doute jamais contribué à leur donner son nom

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Peut-être en est-il qui souhaiteraient tirer un lien entre la nature sauvage qu’évoque le loup et les préceptes écologiques qui ont motivé la planification d’un écoquartier aux Plaines-du-Loup. S’il est probable que des meutes de carnassiers ont foulé le vaste plateau s’étendant entre le bois de Vernand et la Blécherette, c’était toutefois à une époque trop lointaine.

A lire l’ouvrage «Rues du Nord», édité par la Société de développement du Nord, l’origine du mot «loup» dans la dénomination de cette route lausannoise est l’objet de plusieurs hypothèses. La première rapporte le campement des troupes de Charles le Téméraire, duc de Bourgogne, au lieu dit Grata Pailliz. Ce fait a été rapporté par Jean Grant, syndic de Lausanne en 1475. Sachant que le terme «ost» pouvait alors désigner une armée, les «plaines de l’ost» auraient pu devenir celles du Loup avec le temps.

Une autre explication tient à la Louve, qui s’écoule non loin de là. Or, en 1538, on appelait ce ruisseau «lo Loz». Une locution qui se transforma au XVIIIe siècle en «la Loue».

Seule certitude, la dénomination de la route des Plaines-du-Loup est située entre 1891 et 1895. Reste à chacun de choisir entre une image guerrière ou celle d’un paisible ruisseau du Nord lausannois.

(24 heures)

Créé: 13.09.2017, 08h44

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

«Christian Constantin dérape une fois de trop», paru le 23 septembre 2017.
(Image: Valott) Plus...