Un petit air de New York à la Riponne

Tout NeufSix anciens étudiants de l'école hôtelière reprennent une brasserie historique de Lausanne.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Si on les avait laissés faire, ils l’auraient appelé le Flat Iron. Rapport à sa silhouette effilée qui rappelle celle du bâtiment iconique de New York. En bouche, les Lausannois auraient probablement fini par le transformer en «flatiron». Mais la Ville a ses exigences quand elle remet en gérance ses cafés historiques.

Les nouveaux patrons – six anciens étudiants de l’École hôtelière de Lausanne – ont fouillé les archives de ce qui fut, à son achèvement en 1875, l’un des premiers bâtiments haussmanniens du chef-lieu. Il s’appelait alors Le Pointu. Va pour Le Pointu. Qui remplace donc physiquement et étymologiquement le vénérable Lavaux, brasserie qui officiait depuis 1902. Et dont l’ancienne enseigne sert désormais à décorer les murs.

Une fois la porte d’entrée passée, on voit que l’architecte zurichois Dimitri Kaden a mis du pastel au plafond. Les nouveaux gérants y ont ajouté beaucoup d’eux-mêmes. Dont cette longue table fabriquée par leur soin et imaginée, comme toute la déco, par la blogueuse lifestyle Sofia Clara. Cela donne l’impression de se retrouver dans une maison d’hôtes. La cuisine est à l’avenant. A la carte, du Végane et du Gluten free. Mais pas que. Et des tartines gourmandes qu’ici on appelle tranches qu’on garnit de tartare, de truite, de fromage ou de canard. (24 heures)

Créé: 21.09.2016, 15h04

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Des dizaines d'automobilistes ont été bloqués dans le Chablais, pendant plusieurs heures pour certains. La situation était également chaotique sur les routes secondaires parsemées de congères.
(Image: Bénédicte) Plus...