Passer au contenu principal

Vestige du parc à lépreux à la Maladière

Une léproserie faisait face à la chapelle.

La Chapelle de la Maladière.
La Chapelle de la Maladière.
PATRICK MARTIN

À un jet de pierre du rond-point de la Maladière se dresse la chapelle du même nom. Un monument historique classé, élevé autour de 1460 et consacrée à Saint Lazare de Vidy. Les malades défilaient dans la léproserie qui lui faisait face.

Au Moyen Âge, le nom de maladière désigne les établissements destinés à recevoir des lépreux. Cette chapelle est le dernier vestige des léproseries – aussi appelées ladreries – qui parsemaient le canton de Vaud lorsque la maladie faisait des ravages. L’isolement était alors la meilleure protection envisagée; on ignorait que tous les malades n’étaient pas forcément contagieux. La maladière de Vidy remplaçait la maladière primitive du XIIIe siècle qui se trouvait au Désert. Elle a accueilli des lépreux jusqu’en 1638. À cette époque, la lèpre disparaît progressivement du Canton de Vaud. Le Conseil communal décide de fermer les portes de la ladrerie pour empêcher «que quelques mauvaises canailles s’y retirent». L’édifice est détruit quelques années plus tard.

Si la chapelle attenante est sauvée, c’est probablement parce qu’on lui trouve un nouvel emploi, guère plus joyeux. Le local servira de dépôt pour les instruments de supplice destiné au gibet de Vidy. Les condamnés à mort faisaient halte à la chapelle, sur le chemin de l’échafaud, pour une dernière prière. En 1723, le Major Davel, condamné politique, s’y recueillit avant son exécution.

La chapelle fut aussi utilisée comme remise pour du matériel agricole, au XIXe siècle, puis elle servit aux ouvriers de l’autoroute. On l’appelle aujourd’hui «la chapelle des gens de la rue», marginaux et sans-abri. L’office y est célébré le dimanche à 20 h.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.