Le mystère des enseignes à l’effigie de Saint François d’Assise

Levez le nez!Depuis 1970, saint François veille sur chacun des commerces de la rue du même nom

Saint François en 18 exemplaires signale chacun des commerces de la rue qui porte son nom

Saint François en 18 exemplaires signale chacun des commerces de la rue qui porte son nom Image: Vanessa Cardoso

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ce fut presque une enquête policière. Et l’énigme n’est pas totalement résolue. La série de 18 silhouettes stylisées de saint François prêchant aux oiseaux dans la rue du même nom garde une part de mystère. Ces sculptures de fer forgé signalent chacun des commerces de l’artère pentue, lui conférant une identité graphique tout à fait singulière.

Une curiosité qui ne pique manifestement pas celle de l’Office des enseignes de la Ville, incapable de fournir le plus petit début de renseignement sur l’origine de ces figurines haut perchées que l’on dirait tout droit échappées des vitraux de l’église toute proche. Même le Musée historique de Lausanne, réputé incollable, sèche. Quant aux commerçants, la plupart se sont installés bien après l’érection des fameuses enseignes et s’avèrent à peine conscients de cette sainte présence au-dessus de leur propre logo.

Nicolas Goei éclaire nos lanternes

C’est finalement Nicolas Goei, patron de l’historique Horlogerie-Joaillerie Junod, qui nous rafraîchira la mémoire: «En 1970, Georges Schaefer, le patron du magasin de sports éponyme, a eu l’idée de décorer la rue Saint-François avec une enseigne en métal représentant le saint. Plusieurs projets ont été soumis à l’association des commerçants de la rue. Un des membres du comité, Jean-Jacques Matter, propriétaire de la Parfumerie Matter et toujours propriétaire de l’immeuble, m’a raconté que ce ne fut pas une mince affaire d’obtenir l’autorisation. En désespoir de cause, enlisé dans les méandres de l’administration, le comité a pris rendez-vous avec le syndic Chevallaz afin de faire avancer le dossier!»

Le travail de ferronnerie fut attribué à Denis Spagnol, artisan de renom. Quant à l’artiste qui a dessiné le saint, il est tombé aux oubliettes. Si quelqu’un s’en souvient, merci de nous faire signe! (24 heures)

Créé: 16.03.2017, 10h08

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

La caisse maladie demande aux thérapeutes de revoir leurs tarifs à la baisse «pour correspondre aux conditions du marché». Si tel n'est pas le cas, leurs prestations ne seront pas remboursées. Paru le 23 août.
Plus...