Un site américain préfère Lavaux à Bordeaux

OenotourismeLe site d’information Business Insider liste huit destinations viticoles à préférer aux lieux renommés depuis toujours

La journaliste new yorkaise décrit les «terrasses qui semblent précaires», qui sont «même inscrites au Patrimoine mondial de l'Unesco» depuis 2007.

La journaliste new yorkaise décrit les «terrasses qui semblent précaires», qui sont «même inscrites au Patrimoine mondial de l'Unesco» depuis 2007. Image: Gérald Bosshard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Au lieu de Bordeaux, en France, visitez Lavaux, en Suisse», conseille le site Web d’informations économiques Business Insider, basé à New York. Dans un article consacré à l’œnotourisme, une journaliste liste huit régions viticoles «surévaluées» et en propose huit autres méconnues. En gros, mieux vaut les collines texanes que Napa Valley, l’Argentine (Mendoza) que le Rioja, les Finger Lakes (New York) que le Rheingau et la Catalogne plutôt que la Champagne.

Cliquez ici pour agrandir l'image.

Mais pour tenir la comparaison avec la référence ultime – Bordeaux – c’est Lavaux que la New-Yorkaise (qui a grandi à Munich) choisit. «Outre le fait que cela sonne pareil, on peut aussi comparer son architecture médiévale épatante», lit-on dans le dithyrambe qu’elle adresse à ces «terrasses qui semblent précaires, inscrites au Patrimoine de l’Unesco depuis 2007». Elle invite aussi le lecteur à venir découvrir son «white chasselas», «si populaire là-bas qu’il peine à s’exporter».

«Ce genre d’articles, c’est un grand motif de satisfaction, commente Gilles Meystre, président de GastroVaud, qui l’a partagé sur sa page Facebook. Cela fait trois ans que nous travaillons sur l’œnotourisme dans la région, toutes filières confondues (ndlr: le Canton a débloqué 2,5 millions sur cinq ans pour son développement, notamment pour la formation des différents acteurs), et cela commence à porter ses fruits.»

«Lavaux est un élément phare, comme le Cervin pour les Alpes.»

Reste que quand le vin vaudois franchit les frontières, c’est souvent les terrasses de Lavaux que l’on met en avant. «Bien sûr que le reste du canton mériterait aussi un éclairage, admet Gilles Meystre. Mais Lavaux est un élément phare, comme le Cervin pour les Alpes, c’est normal que les échos internationaux se focalisent là-dessus.»

Flatté, le président de GastroVaud ne crie pas victoire. Car faire venir les touristes, c’est bien, les faire revenir, c’est mieux. «Chaque filière a encore du chemin à faire.» Parmi ses pistes: ouvrir davantage les caveaux et offrir un vin local dans les chambres d’hôtel. Pour que Lavaux sonne vraiment comme Bordeaux aux oreilles anglo-saxonnes.

Créé: 20.10.2015, 10h00

Articles en relation

A Lavaux, une association valorise le savoir des aînés

Entraide L’Association SPES-Lavaux veut faire profiter la population locale de l’expérience des seniors de la région. Plus...

Dans le vignoble, les moutons font le bonheur des vignerons

Viticulture Depuis l’hiver dernier, un troupeau d’une vingtaine de têtes s’ébroue joyeusement sur les coteaux de Lavaux. Plus...

La crème du café avait rendez-vous avec les vignes du Lavaux

Rencontre Nespresso a invité ses meilleurs caféiculteurs à découvrir la Suisse et les produits du terroir. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...