Passer au contenu principal

Six bonnes questions à se poser avant la retraite

La fin de l’activité professionnelle rime souvent avec perte de revenus. Afin de ne pas être démunis une fois la bise venue, les assurés doivent prendre en main la calculette.

Ci-dessus, Madelaine résidente de l'EMS Cottier-Boys à Orny.
Ci-dessus, Madelaine résidente de l'EMS Cottier-Boys à Orny.
Jean-Paul Guinnard

Le nez dans le guidon durant sa vie active, on oublie souvent que les années passent. D’abord flous, les contours de la fin des activités professionnelles se précisent. Au moment de la retraite, les pertes de revenus peuvent être importantes. Adieu le rêve de somnoler sous les lointains cocotiers, les doigts de pied en éventail… Les plus prudents commencent à y songer à 50 ans. Les avisés à 55 ans. Les étourdis à 60 ans. Les imprudents au moment de la retraite. Mais c’est alors trop tard pour se constituer une épargne.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.