Passer au contenu principal

Six candidats se présentent au deuxième tour

Sept listes ont été déposées ce midi pour le deuxième tour de l'élection au Conseil d'Etat. 440'000 bulletins de vote seront imprimés.

Béatrice Métraux (Verts) a raté de peu la majorité absolue avec 48,08% (79'631 suffrages) au premier tour.
Béatrice Métraux (Verts) a raté de peu la majorité absolue avec 48,08% (79'631 suffrages) au premier tour.
Valott
Cesla Amarelle (PS) a comptabilisé 43,56% (72'138 suffrages) au premier tour.
Cesla Amarelle (PS) a comptabilisé 43,56% (72'138 suffrages) au premier tour.
Valott
Nuria Gorrite (PS) a également assuré son siège avec 55,43% (91'792 suffrages).
Nuria Gorrite (PS) a également assuré son siège avec 55,43% (91'792 suffrages).
Valott
1 / 15

L'alliance entre les vert'libéraux et l'UDC est désormais écrite noir sur blanc. Ce midi tombait le délai pour présenter les listes pour le second tour de l'élection au Conseil d'Etat qui aura lieu le 21 mai. Résultat: sept listes, avec six candidats, ont été déposées.

Environ 440'000 bulletins seront imprimés dès demain. Les électeurs devraient les recevoir dans le courant de la semaine prochaine.

Dans l'ordre du tirage au sort effectué dans le caveau des autorités cantonales à Lausanne, on trouve les listes du Parti libéral-radical (PLR), du Parti de Rien (PdR), de l'UDC, de l'Alliance du Centre, du Parti socialiste, des Verts et des vert'libéraux.

Les listes du PLR, de l'UDC et des Vert'libéraux sont identiques, avec les conseillers nationaux Jacques Nicolet (UDC) et Isabelle Chevalley (Vert'libérale). Cette dernière remplace François Pointet, candidat vert'libéral au premier tour. Les congrès des trois partis ont décidé cette union surprise ce lundi soir (cf photo ci-dessus).

Les listes du PS et des Verts sont aussi jumelles, avec la conseillère nationale socialiste Cesla Amarelle et la conseillère d'Etat Verte Béatrice Métraux. L'alliance du centre mise, comme au premier tour, sur la démocrate-chrétienne Sylvie Villa. Enfin Guillaume Morand, dit «Toto Morand», se présente à nouveau sous la bannière du Parti de Rien.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.