Passer au contenu principal

Les socialistes veulent placer Ruiz au château

Le PS a validé la candidature de la Lausannoise pour la partielle au Conseil d’État.

Rebecca Ruiz, désignée par le Congres du PS Vaud à l’élection complémentaire au Conseil d'Etat vaudois, suite à la démission de Pierre-Yves Maillard, samedi 19 janvier 2019.
Rebecca Ruiz, désignée par le Congres du PS Vaud à l’élection complémentaire au Conseil d'Etat vaudois, suite à la démission de Pierre-Yves Maillard, samedi 19 janvier 2019.
ARC Jean-Bernard Sieber

La gauche gouvernementale compte sur la conseillère nationale Rebecca Ruiz pour sauvegarder sa majorité au Conseil d’État. Samedi à Prilly, le congrès du Parti socialiste, avec quelque 250 camarades, a entériné la candidature de la Lausannoise de 36 ans à l’élection complémentaire du 17 mars prochain. Les alliés écologistes, représentés par la conseillère d’État Béatrice Métraux et les conseillers nationaux Adèle Thorens et Daniel Brélaz, ont fait le déplacement pour marquer l’union de la famille rose-verte.

L’enjeu pour la gauche est de conserver le siège laissé vacant par le départ de Pierre-Yves Maillard à l’Union syndicale suisse. La droite va tenter de reprendre la majorité avec la candidature unique UDC: Pascal Dessauges, âgé de 54 ans. L’alliance des libéraux-radicaux et des démocrates du centre est historique dans le canton, mais elle est devenue brinquebalante au fil du temps. Ces deux dernières décennies, la ligne agrarienne de l’UDC vaudoise s’est très bien accommodée de la ligne dure venue de l’aile zurichoise. Mais l’électorat du centre droit vaudois n’a pas vraiment suivi.

----------

A lire:Ruiz, la favorite, entre dans la course au Conseil d'Etat vaudois

----------

Cela n’a évidemment pas échappé à la gauche, qui y voit une «alliance de circonstance». «Seulement deux mois après le vote sur l’initiative populaire sur l’autodétermination, le grand parti de l’économie s’allie avec l’UDC en se bouchant le nez», a lancé samedi à la tribune Jessica Jaccoud, présidente du PSV. La candidate Rebecca Ruiz y est elle aussi allée de son couplet: «Faut-il maintenir la majorité actuelle ou faire entrer au gouvernement un parti qui a fait de la stigmatisation son fonds de commerce?» a questionné samedi la candidate Rebecca Ruiz. Le 17 mars prochain, les électeurs vaudois auront aussi le choix parmi d’autres candidats. Le POP présente Anaïs Timofte, 27 ans. Jean-Michel Dolivo, 67 ans, défendra les couleurs d'Ensemble à Gauche et Axel Marion, 40 ans, est le candidat du PDC.

Béatrice Métraux, Rebecca Ruiz, Nuria Gorrite, Cesla Amarelle
Béatrice Métraux, Rebecca Ruiz, Nuria Gorrite, Cesla Amarelle

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.