Passer au contenu principal

Soins à domicile: les conditions de travail seront examinées

Cible de critiques, les CMS vaudois annoncent un diagnostic associant les employés.

Image d'illustration.
Image d'illustration.
KEYSTONE

L’Association vaudoise d’aide et de soins à domicile (AVASAD) lance un «diagnostic partagé des conditions de travail en collaboration avec les représentants du personnel». Cette initiative découle d’une série de critiques émanant d’employés de Centres médico-sociaux (CMS). Les témoignages parus récemment dans «24 heures» dénoncent le minutage des prestations, la déshumanisation des soins, la mauvaise organisation des tournées, les horaires variables, le changement incessant de clients ou encore le dialogue difficile avec les responsables.

«Nous savons que les prestations des CMS sont très appréciées des bénéficiaires mais il faut aussi nous poser la question de savoir si les conditions de travail actuelles sont toujours adaptées au développement attendu de nos activités, notamment vis-à-vis des personnes âgées», convient Tristan Gratier, président de l’AVASAD.

Un forum sera donc organisé en novembre. Tous les représentants des commissions du personnel et des syndicats concernés y seront conviés, indique l’AVASAD, qui compte 5000 collaborateurs. Ces derniers «seront invités à faire part en amont de leurs remarques ou propositions».

Cet état des lieux devrait être bouclé avant les discussions sur la Convention collective de travail du secteur parapublic de la santé vaudois. Des assises impliquant l’ensemble des signataires de cette convention sont en effet prévues à la fin de l’automne pour réévaluer les conditions de travail dans les CMS, les EMS et les hôpitaux régionaux. «Face à certaines critiques récemment relayées dans les médias, que nous avons entendues, un dialogue franc et ouvert dans notre secteur me semble indispensable avant d’entamer des discussions à plus large échelle», explique Tristan Gratier.

En attendant, le mouvement de lutte continue du côté des employés mécontents. Dernier épisode: une vingtaine d’auxiliaires de soins lausannoises viennent d’adresser une lettre au ministre de la Santé, Pierre-Yves Maillard, pour condamner l’organisation de leur travail.

A noter que l’AVASAD se cherche un nouveau directeur des Ressources humaines. Nous avons demandé à la directrice générale de l’institution la raison du départ de l’ancien chef du personnel. Elle n’a pas souhaité nous répondre.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.