SolarStratos s'apprête à envoyer un ballon à la frontière de l'espace

AventureLa mission vise à tester à très haute altitude le comportement des cellules photovoltaïques qui équiperont l'avion solaire.

Raphaël Domjan, qui prendra les commandes de l'avion solaire, se réjouit de cette première étape.

Raphaël Domjan, qui prendra les commandes de l'avion solaire, se réjouit de cette première étape. Image: Philippe Maeder - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Grande première pour SolarStratos. Le projet, qui ambitionne de faire voler un avion à la frontière de l'espace en ne consommant que de l'énergie solaire courant 2018, effectuera sa première mission stratosphérique, samedi matin, dans la région de Châtel-Saint-Denis (FR).

«Nous prévoyons d'envoyer un ballon équipé de deux cellules photovoltaïques à une hauteur de 35'000 mètres, précise l'écoexplorateur Raphaël Domjan, qui prendra les commandes du futur avion solaire. Concrètement, l'expérience vise surtout à tester les effets de la très haute altitude sur les capteurs solaires.

«Ces cellules photovoltaïques étant les mêmes que celles qui équipent Solar Impulse et Planet Solar, on sait comment elles se comportent sur terre et dans l'air, mais pas au-dessus de la couche d'ozone, où les rayons, gamma par exemple, pourraient les altérer. Il s'agit également de mesurer les températures des capteurs à pareille altitude, ce qui nous donnera des indications quant à leur rendement. Là haut, il fait - 70°, les écarts thermiques sont énormes», poursuit l'aventurier neuchâtelois, dont l'avion sera bardé de 1400 de ces capteurs.

Un verre de vin blanc embarqué

En plus de la visée très scientifique de la mission réalisée en partenariat avec Swiss Strato et le Centre suisse d'électronique et de microtechnique (CSEM), le team SolarStratos compte profiter du vol pour ramener de belles images, grâce à trois caméras embarquées. «L'une d'elles sera braquée en direction du sol. Elle nous permettra de voir l'Europe vue de la Suisse romande, puisqu'elle couvrira le territoire compris entre Londres et la Sardaigne.»

Sur un registre plus léger, une des caméras filmera les deux "passagers" du ballon: un verre de vin et la petite vache en bois "Happy Lily", symbole de Présence suisse qui promeut l’image du pays aux quatre coins du monde. «L'expérience du verre de vin nous indiquera à quelle hauteur le vin part en ébullition. Il est également possible qu'il gèle ou même qu'il s'évapore», sourit Raphaël Domjan.

Le ballon, de 3 mètres de diamètre, sera gonflé d'hélium dès 9h, samedi matin, au stade de Lussy (route du Lac Lussy 180, Châtel-Saint-Denis (FR). Il devrait décoller vers 9h30. Après deux heures d'ascension, le ballon, dont le contenu se sera dilaté, fera 13 mètres de diamètre avant d'éclater. La descente se fera ensuite sous parachute, durant une demi-heure. Les porteurs du projet prévoient un atterrissage dans la région d'Yverdon-les-Bains, où sont basés les bureaux de SolarStratos. (24 heures)

Créé: 06.05.2016, 16h10

Articles en relation

Raphaël Domjan s'entraîne pour la conquête solaire de la stratosphère

Photovoltaïque A présent que le financement de la Mission SolarStratos est assuré, l'éco-aventurier entame sa préparation physique pour être opérationnel à 80'000 pieds. Plus...

Le nouveau défi de Raphaël Domjan: un vol solaire dans la stratosphère

Projet «SolarStratos» Le père de PlanetSolar a dévoilé sa nouvelle aventure: piloter un avion solaire à 25'000 mètres d'altitude. La mission sera basée à Yverdon-les-Bains. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.