Pourquoi sommes-nous souvent malades les premiers jours de vacances?

SantéL'hormone du stress affaiblit les défenses immunitaires, ce qui explique en partie ce phénomène.

Les virus sont au taquet pendant une période de stress. Image: Getty Images

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Alors que la plupart des entreprises donnent congé à leurs employés entre Noël et Nouvel-An, les virus, eux, bossent d’arrache-pied pour nous gâcher nos premiers jours de vacances. Loin d’être une vérité scientifiquement établie, il semble toutefois que cette croyance populaire se vérifie assez souvent. Une petite grippe par-ci, une gastro par-là, une sinusite par ici… Nombreux sont les amis et la famille de l’auteure de ces lignes qui toussent, reniflent ou sont carrément cloués au lit avec 39 °C en ces jours festifs.

Mais alors, pourquoi un tel acharnement de la part des virus? «Tout d’abord, il faut préciser que beaucoup de personnes prennent des vacances en cette période de l’année. Une période où les infections virales des voies aériennes sont légion, tout comme l’épidémie de grippe qui sévit en hiver, explique le Dr Pierre-Alain Triverio, responsable de la médecine hospitalière à la Clinique Cecil, de Lausanne. La promiscuité dans des espaces clos en cette période de festivités favorise aussi la contagion. Sans oublier que les gens se méfient de plus en plus des vaccins.» Il faut en effet admettre qu’en juillet et août les vacanciers semblent moins frappés par les virus que début janvier.

Une autre explication semble corroborer le postulat de départ. Valérie d’Acremont, médecin adjointe au centre de vaccination et du voyage de la Policlinique médicale universitaire, explique: «Avant de partir en vacances, les travailleurs ont souvent une surcharge de stress. La production de cortisol augmente pendant ces moments chargés et l’on sait que cette hormone diminue les compétences du système immunitaire.» Cela ouvre une voie royale aux méchants virus.

«Et, comme ils ont besoin de plusieurs jours d’incubation avant l’apparition des symptômes, il y a de fortes chances pour que le travailleur tombe malade pendant ces vacances. Mais, au fur et à mesure qu’il se détend et qu’il s’aère, son système immunitaire reprend le dessus. Ce sont donc les premiers jours de congé qui sont plus à risque.» Les deux spécialistes insistent toutefois sur le fait qu’aucune étude scientifique ne permet d’affirmer avec certitude que les vacances de Noël sont mauvaises pour la santé!

Mauvaise préparation des mets en cause

Quoique… L’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) observe une recrudescence des maladies diarrhéiques pendant les fêtes de fin d’année. En cause, une mauvaise préparation des mets, notamment de la fondue chinoise.

L’OSAV et l’Association des chimistes cantonaux rappellent donc quelques règles de base: utiliser toujours des planches à découper et des ustensiles différents pour la viande et les autres aliments. Prévoir une assiette pour la viande crue et une pour la viande cuite. Éviter tout contact entre la viande crue (ainsi que son jus) et les aliments prêts à être consommés.

L’Office de la santé publique rappelle que chaque année, en Suisse, 10 000 cas d’intoxication alimentaire lui sont signalés. La plupart sont dus au Campylobacter. Les symptômes associés sont diarrhée, crampes abdominales et fièvre. Les coûts liés aux traitements se montent à environ 10 millions de francs par an. À méditer au moment de prévoir le menu de la Saint-Sylvestre…

Créé: 30.12.2017, 18h02

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.